Zimbabwe : Happy birthday Mr. President...

Pays : Zimbabwe

Tags : Mugabe, Zimbabwe

Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, fête aujourd'hui ses 90 ans. Un exploit dans ce pays où l'espérance de vie n'atteint même pas les 40 ans. Une grande collecte d'un million de dollars a été organisée par son parti pour fêter ça dignement. Dans les villages, la population qui manque de tout a été mise à contribution. Il faut dire que Mugabe a l'habitude de voir les choses en grand. L'année dernière, il s'était fait livrer un gâteau de 89 kilos décoré de pièces d'or, directement venues des réserves nationales. Cette année, un stade de foot a été réquisitionné pour une grande fête prévue dimanche. Pour l'occasion, nous avons imaginé les 5 cadeaux que nous pourrions offrir, à notre échelle, pour l'anniversaire du dictateur Mugabe.

Une santé
Le jour de ses 90 ans, Robert Mugabe n'est pas au Zimbabwe. Il est en soin à Singapour, officiellement pour un problème de cataracte à l'oeil gauche. Des rumeurs laissent penser qu'il est en fait atteint d'un cancer de la prostate, ce qui pourrait expliquer la fréquence de ses séjours à Singapour.... Mais Robert Mugabe a toujours refusé de confirmer ces rumeurs. Le message officiel, c'est bon pied bon oeil : le président du Zimbabwe est un miraculé, à 90 ans il a une santé de jeune homme. C'est "la volonté de Dieu" dit-on...

 

Une image

Longtemps, on a comparé Robert Mugabe à Nelson Mandela. Comme lui, il a passé plusieurs années en prison parce qu'il avait dénoncé le régime ségrégationniste mis en place par les fermiers blancs dans son pays. Comme lui, il a pris le pouvoir à l'indépendance et insufflé un grand programme de réconciliation. Comme lui, il est apparu comme un sauveur aux yeux des Occidentaux. Mais contrairement à lui, il s'est accroché au pouvoir, a entraîné son pays dans la chute et s'est transformé en dictateur. Aujourd'hui son peuple meurt de faim, l'inflation est galopante et le chômage culmine à 95%. Robert Mugabe est devenu l'ennemi des Occidentaux. Il est certain qu'il ne connaîtra pas les mêmes honneurs que Madiba lors de ses funérailles. A moins bien sûr, qu'à 90 ans il souhaite se refaire une virginité...

 

Une autorisation de séjour sur le territoire européen
En 2002, l'Union européenne a imposé des sanctions contre le régime du Zimbabwe pour protester contre sa politique de répression des opposants. Ces sanctions ont été levées partiellement au cours des dernières années, jusqu'à ce lundi où Bruxelles a annoncé l'annulation de toutes les dernières sanctions, prenant acte de la reprise du dialogue avec l'opposition. Toutes, sauf une : celle à l'encontre du président Mugabe et de sa femme qui n'ont toujours pas le droit de circuler librement en Europe. Il a juste droit à une dérogation pour les sommets internationaux, comme celui prévu les 2 et 3 avril à Bruxelles.

 

Un successeur
Robert Mugabe a tellement confiance en "la volonté de Dieu" qu'il n'a pas encore pensé à sa succession. Pour s'assurer une place au chaud, le dictateur a même éliminé un à un les hommes capables de lui succéder. Et la constitution qu'il s'est concotée sur mesure lui permet théoriquement de rempiler jusqu'à 99 ans. Autant dire qu'il lui reste de belles années devant lui... Pourtant le jour où il passera de vie à trépas, il faudra bien quelqu'un pour prendre les rênes du pays, qu'il contrôle entièrement depuis 34 ans. Aujourd'hui le Zimbabwe c'est Mugabe. Mais demain ?

 

Une retraite paisible

34 ans de pouvoir, ça use. D'autant qu'avant d'être président, Robert Mugabe a déjà eu une vie bien remplie et passé dix années en prison. Autant dire qu'il serait temps de s'arrêter. Pour lui mais surtout pour son pays. Son bilan n'est pas franchement reluisant. Alors qu'il possède d'énormes ressources naturelles et des terres fertiles, le Zimbabwe ne cesse de sombrer. Tandis que l'élite au pouvoir est fortement corrompue, c'est le peuple qui trinque et qui étouffe. Le Zimbabwe a besoin d'un nouveau souffle. Happy Birthday et surtout bon vent mister President...

Fanny Lépine