|

Visa pour l'image

Pays : France

Tags : Photographie, Visa pour l'image

Visa pour l'image, c'est le grand rendez-vous international du photojournalisme, à Perpignan, du 30 août au 14 septembre 2014. Cette fois encore, il est le point de rencontre de la nouvelle génération et des anciens, ceux qui ont connu l'âge d'or de la profession. L'occasion aussi de débattre de la place et de l'avenir du photojournalisme. Un reportage de Richard Bonnet et Christian Mignard.

Perpignan : Visa pour l'image

 

Le festival en quelques chiffres

- 26 expositions
- 6 soirées de projections en plein air du 1er au 6 septembre
- Une dizaine de prix et bourses pour un montant total supérieur à 150 000 euros
- 230 000 visiteurs 

 

L'édition 2014

Outre le fait d'attirer, à chaque édition, un peu plus le grand public, Visa pour l'image est devenu en quelques années le point de ralliement de toute une profession, des responsables photo des grands quotidiens et magazines de la planète aux photojournalistes. Expositions et soirées de projection permettent de revenir sur  l'actualité de l'année écoulée comme sur des faits plus secondaires mis en lumière par des regards d'auteurs. Visa pour l'image s'attache également à présenter le travail de grandes figures de la profession comme à exhumer des archives photographiques inédites capables d'ouvrir de nouvelles perspectives sur l'histoire contemporaine.

 

Cette année, Visa pour l'image s'arrête sur deux actualités importantes des mois écoulés : le conflit religieux en République centrafricaine et la crise ukrainienne. Par ailleurs, une exposition inédite porte un regard tout à fait nouveau sur la guerre du Vietnam en présentant les images réalisées par les photographes-soldats de l'armée vietnamienne soutenus par l'URSS et engagés contre les forces américaines.

 

Notre sélection d'expositions :

 

"Ceux du Nord" - Photographies rassemblées par Patrick Chauvel

 

Il y a quarante ans, la guerre du Vietnam se terminait. L'une des guerres les plus médiatisées. Nous gardons en mémoire les images emblématiques de Larry Burrows, Don McCullin, Philip Jones Griffiths, Gilles Caron, Horst Faas, Henri Huet... Ces photojournalistes qui ont couvert le conflit côté américain, "ceux du Sud". Cependant, nous connaissons peu le travail de ceux qui ont couvert le conflit sous les bombes des B52, ces soldats vietnamiens devenus photographes, "ceux du Nord".

 

 

Le conflit en République Centrafricaine

 

Michaël Zumstein / Agence VU' pour Le Monde

 

En mars 2013, la Séléka, mouvement rebelle à majorité musulmane, prend le pouvoir à Bangui et fait tomber le régime corrompu de François Bozizé. Pendant des semaines, les militaires du nouveau président au pouvoir Michel Djotodia font régner la terreur en pillant et en commettant de nombreuses exactions contre les populations chrétiennes. À partir de septembre 2013, Michaël Zumstein se rend à plusieurs reprises en Centrafrique. Il est témoin des violences contre les civils chrétiens. Puis, lorsque le rapport de force s'inverse et que les anti-balaka, milices chrétiennes d'autodéfense, forcent la population musulmane à l'exode, il photographie un déchaînement de violence sans précédent que rien ne semble pouvoir enrayer depuis.
 

 


William Daniels / Panos Pictures
Lauréat du Visa d'or humanitaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) 2014

 

 

Pierre Terdjmam

 

 

La crise Ukrainienne

 

De Maïdan au Donbass 

Guillaume Herbaut / Institute

 

Tout a commencé par quelques tweets appelant à manifester sur la place Maïdan. Des étudiants voulaient exprimer leur colère suite au refus du président Ianoukovitch de signer un accord d'association avec l'Europe pour lui préférer l'Union eurasienne de Poutine. Cela s'est transformé en révolution avec la fuite du président corrompu. Puis la Russie a annexé la Crimée, et dès lors c'est l'Ukraine qui se décompose. À quoi assistons-nous aujourd'hui ? À la naissance d'une nation ? À la fin de l'ère soviétique ou au retour de l'Empire russe sur l'échiquier mondial ? La crise ukrainienne pourrait bien être le début d'une crise internationale.

 

 

Maxim Dondyuk
Lauréat du Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik 2014 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016