|

Union monétaire, austérité, compétitivité : quel rapport ?

Pays : Union européenne

Tags : déchiffrage, croissance, Austérité

Les dix-huit pays de la zone euro partagent une monnaie unique. Chacun d’eux n’est donc plus libre de sa politique monétaire. Mais le reste de leur politique économique, budgétaire notamment, a de l’influence sur la monnaie commune et la confiance qu’elle suscite. Explications. 

Une zone monétaire implique donc, et c’est ce que la crise a cruellement mis en évidence, une coordination plus étroite des politiques économiques conduites par les États membres. L’adhésion à la zone euro impliquait certes déjà des contraintes, qu’on appelle « critères de Maastricht », mais ceux-ci n’ont pas suffi à éviter la crise.

Les politiques d’austérité mises en place partout simultanément en Europe répondent à la volonté de maîtriser les dettes publiques des États membres de la zone euro, pour éviter que tous les membres ne pâtissent de la situation d’un État en difficulté et pour éviter que les marchés financiers ne spéculent sur l’insolvabilité d’un ou plusieurs États.

Mais l’austérité peut produire le contraire de l’effet recherché… Peu d’économistes remettent en cause l’objectif de réduction des dettes publiques à long terme. Les critiques sont davantage centrées sur le rythme de réduction des déficits, jugé totalement contre-productif.

 

Voir sur ce point : "L'austérité : stop ou encore" (Alternatives économiques) . 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016