|

Turquie : un lanceur d’alerte dans le Bosphore

Pays : Turquie

Tags : Erdogan, Lanceurs d'alerte

Qui est Fuat Avni ? Quasiment un million de followers sur Twitter se demandent quelle est la véritable identité de cette personne, qui publie des informations explosives qui ne peuvent émaner que d’un proche des forces de l’ordre et du gouvernement.

Le Süddeutsche Zeitung a  traduit dans son édition du 07 août ses tweets les plus récents : "Tôt le matin (du mardi 04 août), 32 agents de police vont être arrêtés sur la base de fausses accusations." Il va jusqu’à annoncer l’heure exacte du raid des unités de police, 4h30 du matin. Effectivement, le raid a bien eu lieu à cette heure précise et 33 personnes (une de plus que ce qu’a annoncé Fuat Avni) ont été arrêtées. De telles informations n’ont pu être obtenues que par une personne ayant accès à la plus haute sphère de la sécurité intérieure, voire même à l’environnement proche du Premier ministre. Ces fuites sont particulièrement sensibles à la veille de l’élection présidentielle dont Recep Tayyip Erdogan reste, de loin, le favori. 

 

Fethulla Gülen se cache-t-il derrière Fuat Avni ? 

C’est aussi ce mystérieux compte twitter qui avait révélé le contenu de la conversation entre Obama et Erdogan. Ce dernier a accusé cet ancien imam, prédicateur musulman actuellement en exil aux Etats-Unis, d’avoir fomenté un coup d’Etat. Pourtant, la confrérie de Fethulla Gühlen avait largement soutenu et aidé l’AKP à prendre le pouvoir en 2002.

 

Depuis les allégations de corruption contre le gouvernement en décembre dernier, Erdogan accuse  les partisans de son ennemi juré d’avoir des infiltrés au sein des institutions gouvernementales et de vouloir renversé le pouvoir en place. Que la source @fuatavni appartienne à la confrérie est une spéculation possible. Erdogan craint les conséquences que pourraient avoir la diffusion d’informations explosives sur Twitter ou Youtube. Il l’a déjà prouvé une première fois, au printemps dernier, lorsqu’il a bloqué ces réseaux sociaux dans toute la Turquie, une action qui avait été rapidement stoppée par Cour constitutionnelle turque. Par contre, le compte Twitter de @fuatavni est bloqué depuis le 05 août, ce qui ne semble pas arrêter le lanceur d’alerte qui en a ouvert un nouveau : @fuatavnifuat.

Dernière màj le 8 décembre 2016