|

Trafic d'art : l'Inde se réveille

Pays : Inde

Tags : Trafic, Art

Cibles privilégiées des trafiquants d'art, les idoles des temples indiens sont au coeur d'un commerce juteux de plusieurs milliards d'euros. Mal répertoriés et peu protégés, ces trésors du patrimoine national disparaissent par milliers tous les ans. Au sud du pays, dans la région du Tamil Nadu, une brigade spéciale traque depuis trente ans ces contrebandes organisées. Parmi ses récents coups de filet : l'arrestation retentissante de Subhash Kapoor, l'un des plus gros trafiquants d'idoles indiennes. A la tête d'un vaste réseau clandestin, ce dernier aurait dérobé plus de deux mille oeuvres religieuses, disséminées depuis dans des collections privées, des musées et des institutions du monde entier.

Aujourd'hui, l'Inde commence à essayer de protéger son patrimoine et tente désespérément d'en récupérer une partie, grâce à l'Allemagne notamment. Angela Merkel, en visite en Inde jusqu'au 7 octobre, est arrivée avec une idole indienne volée que la police a finalement retrouvée en Allemagne. Après des années de voyages à travers le monde, cette oeuvre d'art va retrouver son pays. Un symbole fort du partenariat entre l'Inde et l'Allemagne dans la lutte contre les trafiquants d'art.

Trafic d'art : l'Inde se réveille


 

Dernière màj le 8 décembre 2016