Textile : made in opacité

Pays : Union européenne

Tags : loi, textile, Banque

En France et en Belgique, ONG et lobbies s’opposent autour de deux projets de loi visant à instaurer la traçabilité des vêtements et des accessoires vendus en Europe - Entretien avec Dominique Jacomet, directeur général de l’Institut français de la mode - Pourquoi, aux Pays-Bas, les 90 000 salariés du secteur bancaire doivent prêter désormais un "serment d’honnêteté".

L'enquête : en France et en Belgique, ONG et lobbies s’opposent autour de deux projets de loi visant à instaurer la traçabilité des vêtements et des accessoires vendus en Europe,  alors que l'opacité de l'étiquetage est aujourd'hui de mise. Après le drame du Rana Plaza en 2013, qui a révélé les conditions de travail déplorables imposées au Bangladesh pour alimenter les marchés occidentaux,  la découverte en septembre 2015, dans certains tee-shirts vendus en Europe, de coton "Made in Daech" en provenance de Syrie est venue confirmer, pour beaucoup, l’urgence de légiférer.

 

L'interview : Dominique Jacomet, directeur général de l’Institut français de la mode ;

 

Le "vox report" : pourquoi, aux Pays-Bas, les 90 000 salariés du secteur bancaire doivent prêter désormais un "serment d’honnêteté" ; et un éclairage sur le "Made in…" en Roumanie et en Italie.

 

RETOUR À LA PAGE D’ACCUEIL

Dernière màj le 8 décembre 2016