Syrie : Raqqa, une vie après Daesh

ARTE Reportage - samedi, 28 avril, 2018 - 18:35

Pays : Syrie

Tags : Raqqa, forces kurdes, Libération

Après trois ans aux mains de l’Etat Islamique et cinq mois d’une bataille menée par la coalition internationale, la ville de Raqqa est reprise par les forces kurdes du nord de la Syrie.

Syrie : Leila Maire De Raqqa
Syrie : Raqqa, une vie après Daesh Reprise par les forces kurdes, l’Ancienne capitale de l’Etat Islamique est désormais gouvernée par une femme… Syrie : Raqqa, une vie après Daesh

 

Ce sont elles qui la dirigent aujourd’hui. La guerre n’a laissé derrière elle qu’un champ de ruines, une ville exsangue dont le coeur historique est détruit à quatre-vingt-quinze pour cent.

Nommée par un conseil d’anciens peu après la libération de la ville, Leila Mustafa est la nouvelle maire de Raqqa. Âgée d’à peine trente ans, elle souhaite faire renaître la ville de son enfance. Une femme kurde à la tête de l’ancienne capitale de l’Etat Islamique, tout un symbole.

Son principal défi est d’y faire revenir les habitants, malgré les centaines de tonnes d’explosifs qui jonchent encore les ruines et l’absence d’infrastructures. Des milliers de familles attendent à l’extérieur de Raqqa, dans un camp de réfugiés installé en plein désert, à 60 kilomètres de la ville. Nombre d’entre elles sont toujours acquises aux thèses de Daesh.

Dans son combat pour Raqqa, Leila peut compter sur Ibrahim, un ancien avocat, Kurde lui aussi, qui n’économise pas ses efforts pour régler les conflits de propriété, déblayer les rues et réactiver le cadastre miraculeusement préservé. Son ancien adjoint, Omar Allouch a été assassiné. Il était proche des Américains et avait négocié la reddition des derniers soldats de Daesh à la chute de la ville. Il était aussi l’un des rares à pouvoir réconcilier les différentes communautés. Depuis sa mort, Leila Mustafa ne se déplace plus sans garde du corps.

de Gwenlaouen Le Gouil et Sylvain Lepetit – ARTE GEIE / Nova Productions – France 2018