Sur les traces de l’EI

Pays : Monde

Tags : terrorisme, Etat Islamique

Le 4 juillet 2014, dans la grande mosquée de Mossoul, en Irak, Abou Bakr al-Baghdadi s’autoproclamait calife de l'État islamique. L’organisation terroriste EI a réussi ce dont Al-Qaïda n’osait même pas rêver : les terroristes ont occupé une partie de l’Irak et de la Syrie pour y fonder un Etat basé sur les lois islamiques. Bien que l’organisation perde continuellement du terrain depuis lors, elle intensifie ses attentats dans le monde occidental. ARTE Info a suivi la montée en puissance de l’EI et le combat de la communauté internationale contre cette organisation, et a informé des attentats des terroristes par le biais de reportages. Voici un résumé des faits et événements les plus marquants :

Du chaos au califat

La guerre civile en Syrie crée un vide de pouvoir dont les terroristes de l’EI savent tirer profit. La Syrie sert de base à l’organisation pour la création de son califat. Les journalistes d’Arte Reportage décrivent le mode opératoire des terroristes, autrefois encore perçus comme des rejetons d’Al-Qaïda.

Mais qui sont ces djihadistes et comment voient-ils l’avenir ? ARTE Info a dressé un portrait du groupe terroriste

Le journaliste et réalisateur Jérôme Fritel a sillonné l’Irak sur les traces de l’EI. Dans son documentaire "Daech, naissance d’un État terroriste", il s’interroge notamment sur les sources financières de l’organisation. Dans une interview accordée à ARTE Info, il livre son analyse sur la meilleure façon pour l’Occident de contrer l’EI.

 

Dans le nouveau califat, la charia fait office de loi. Quiconque ne respecte pas les règles religieuses est puni. ARTE Info a dévoilé le traitement que l’on y réserve, notamment aux homosexuels.

Les humains ne sont pas les seuls à pâtir du terrorisme. Le patrimoine culturel mondial est également détruit par les partisans de l’EI. ARTE Info a rendu compte de l’ampleur des dégâts.

Notre carte interactive recense les biens classés sur la liste du patrimoine de l'Unesco, en Syrie et en Irak. En rouge, les sites détruits ou endommagés ; en vert, les sites épargnés jusqu'en 2015. 

Les Kurdes apparaissent comme de valeureux opposants de l’EI, et la défense de la ville de Kobané -située à la frontière turco-syrienne- est devenue le symbole de leur résistance. En Irak, dans les montagnes du Sinjar, ce sont les Yézidis qui s’opposent à l’EI. Ils sont totalement encerclés par les djihadistes. Début 2015, le reporter de guerre, Xavier Muntz, s’était rendu dans les montagnes du Sinjar. Il a livré ses impressions à ARTE Info.

Les mesures

Master anti-terrorisme

Depuis longtemps déjà, l’organisation a tissé un réseau mondial de terroristes. ARTE Info a tenté d’analyser d’où ils viennent et comment ils sont recrutés.  Et, alors que l’Occident cherche une stratégie commune pour combattre l’EI, ses différents gouvernements imaginent des mesures pour endiguer la menace terroriste sur leur sol.

En Angleterre, par exemple, des universités proposent un Master "anti-terrorisme". Square nous explique comment les Européens veulent désormais renforcer leur coopération, tandis qu'en Allemagne, on débat de la possibilité de dénaturaliser les djihadistes.

Il reste que, jusqu’à présent, l’EI s’est souvent montré capable de déjouer les mesures de sécurité. ARTE Info a suivi de très près les principaux attentats commis en Europe :
Istanbul
Nice
Bruxelles
- Paris
- Charlie Hebdo

 

La résilience

Désormais, les Européens aussi doivent apprendre à vivre sous la menace terroriste. Dans le monde de la culture, le processus de résilience a déjà débuté. Vous trouverez ci-dessous une sélection de reportages culturels évoquant le sujet :

 

Dernière màj le 30 août 2016