|

Suisse – Pas d’armée pour les végans

Pays : Suisse

Tags : Armée, Vegan, service militaire

Un jeune ressortissant s’est vu déclaré « inapte » au service militaire pour avoir refusé de porter des bottes en cuir.

Antoni Da Campo vient de se faire recaler de l’armée. Le jeune suisse de 19 ans est pourtant en parfaite santé. Son seul tort : être végan, forme extrême du végétalisme qui bannit tout produit de provenance animale. Mi-décembre, comme le raconte la Tribune de Genève, le médecin militaire du centre de recrutement de la Blécherette, à Lausanne, a tamponné le mot « inapte » sur son livret de service. Son régime alimentaire strict (outre la viande et le poisson, les végétaliens ne consomment ni produits laitiers, ni œufs, ni miel, ni gélatine) n’avait pourtant pas empêché de le déclarer apte dans un premier temps. C’est son refus de porter des bottes de combat en cuir qui a conduit à cette éviction.

Déterminé à accomplir son service militaire, Antoni Da Campo a déposé un recours contre cette décision : « Le nombre de végétaliens augmente continuellement en Suisse. Ce qui me heurte, c’est que les institutions ne prennent pas en compte l’évolution de la société. »

L’armée ne peut pas s’adapter à chaque individu

Porte-parole à la base logistique de l’armée (BLA), Gabriela Zimmer explique au quotidien que les traitements spéciaux, qu’ils soient alimentaires, vestimentaires ou matériels, ne peuvent pas être concédés. Seules de légères adaptations sont possibles pour des raisons médicales (intolérance au lactose, au gluten) ou religieuses (refus de manger du porc). « Comme les végétariens, ces personnes peuvent mettre une partie du menu de côté et compenser par une au­tre », détaille-t-elle. En bref, si le végétalien est prêt à faire des compromis, il peut être déclaré apte. Si en revanche il veut suivre un régime strict, il est inapte.

De son côté, Caspar Zimmermann, un adjoint de la porte-parole de la BLA précise : « Attention, nous ne disons pas que le végétalien n’est pas capable de faire son service militaire. Mais l’armée vit de l’efficacité de grandes unités, elle ne peut pas s’adapter à chaque individu. »

 

Dernière màj le 8 décembre 2016