|

Suisse – Genève polyglotte

Pays : Suisse

Tags : langue, administration, traduction, Service public

La municipalité suisse a décidé de traduire de nombreux documents de base en cinq langues afin d'améliorer l'insertion des nouveaux résidents étrangers.

Sur son site Internet, la municipalité de Genève a annoncé mardi 17 février 2016 que de nombreux supports de communication, ainsi que divers documents administratifs, seraient désormais traduits en cinq langues (anglais, portugais, espagnol, albanais et arabe) afin de faciliter l’accès aux prestations publiques aux 20 000 nouveaux résidents annuels dont beaucoup ne sont pas francophones.

Selon le site de la ville, repris par le site d’information en ligne 8ème étage, ces cinq langues seraient les plus fréquemment parlées à Genève et auraient été sélectionnées après des « études documentées […] auprès de groupes cibles de populations étrangères ». Les documents traduits permettront notamment un meilleur accès pour les populations étrangères aux informations concernant la petite enfance, la culture, le sport, les bibliothèques municipales ou encore la voirie.

Genève abrite de multiples communautés

Genève a longtemps été pointée du doigt pour ses lacunes en terme d’accès à l’information officielle pour les étrangers, notamment anglophones, alors qu’elle abrite le siège de l’ONU et de nombreuses organisations internationales dont beaucoup utilisent l’anglais comme langue principale. Le conseil municipal, dirigé par la maire Esther Alder, aurait finalement reconnu l’importance pour une métropole comme Genève de reconnaître son statut de ville internationale et d’être consciente des nombreuses communautés qui y vivent, a rapporté le site d’information The Local, également repris par 8ème étage.

« Les fonctionnaires étrangers, les expatriés et les migrants ont besoin de comprendre sans délai les principales formalités liées à leur arrivée », a par ailleurs déclaré la mairie via un communiqué de presse, insistant sur le fait que « l’expérience montre que la traduction de documents de base facilite l’intégration ».

 

Dernière màj le 8 décembre 2016