|

Sanctions contre embargo : le duel UE-Russie

Pays : Russie

Tags : Embargo russe, Agroalimentaire

Alors que depuis l'été la Russie n’importe plus de produits alimentaires en provenance de l’Union européenne, les agriculteurs occidentaux cherchent le moyen de contourner l’embargo russe. 

Des légumes non, du vin oui !

Stop aux fruits et légumes, aux poissons et aux produits laitiers « made in UE »... C'est le message adressé depuis cet été par la Russie à l'Union européenne. En représailles aux sanctions occidentales motivées par l’implication de Moscou dans le conflit ukrainien, la Russie a imposé depuis le 7 août 2014 l’embargo sur les produits agroalimentaires en provenance des pays européens, à l’exception des vins et spiritueux.

En juillet dernier, Bruxelles avait en effet annoncé une série de mesures pour restreindre l’accès russe aux marchés financiers européens. Bruxelles avait par ailleurs décidé d’ajouter vingt-quatre noms à la « liste noire » des citoyens déclarés persona non grata sur le territoire européen, bloquant au passage les avoirs de quatre hommes d’affaires proches du président Vladimir Poutine.  

 

Crevettes de Biélorussie

Face à l'embargo russe, certains exportateurs occidentaux ont déjà trouvé des solutions pour que leurs productions puissent faire leur chemin vers la Russie. Comment ? Par le ré-étiquetage de leurs marchandises dans un pays qui n’est pas touché par les représailles du Kremlin. Un autre moyen consiste à passer par la Biélorussie ou le Kazakhstan, deux pays non soumis aux contrôles douaniers russes. Ces pays peuvent donc légalement importer des produits européens et ensuite les revendre en Russie. Le résultat est parfois surprenant : il se trouve que les Russes consomment des crevettes en provenance de la Biélorussie… un pays sans accès maritime !

 

Ricotta « made in Russia »

Moscou profite de l’embargo pour promouvoir ses propres produits. Dans les restaurants où l'on servait encore récemment des fruits de mer en provenance de France, on trouve désormais beefsteak et blinis dans les assiettes.

La Russie a aussi trouvé un remède pour ne pas manquer de produits européens. Le pays de la vodka s’est lancé dans la production de... fromages. Un reportage de la BBC montre comment, dans les supermarchés de Moscou, les rayons de produits laitiers sont désormais remplis de Gouda, d'Edam et de Ricotta « made in Russia ».

 

Nadine Ayoub

 

Dernière màj le 11 janvier 2017