|

Royaume-Uni - Virée faute de talons

Pays : Royaume-Uni

Tags : droit du travail

Une entreprise londonienne a renvoyé l'une de ses employées parce qu'elle refusait de porter des talons hauts sur son lieu de travail.

Peut-on obliger une employée à porter des talons hauts ? La réponse est oui. Une britannique de 27 ans, Nicola Thorp, s’est fait renvoyer au premier jour de son job de réceptionniste pour avoir mis des chaussures plates, rapporte The Guardian. L’agence Portico, qui avait recruté la jeune femme pour la société de conseil PriceWaterhooseCoopers à Londres, exigeait qu’elle porte des talons de 5 à 10 cm.

Aujourd’hui, au Royaume-Uni, rien n’empêche une société de demander aux employées de porter des talons car elle a le droit d’exiger des « dress codes » différents pour hommes et pour femmes, explique la BBC.

Plus de 100 000 signatures

La jeune femme a décidé de raconter son histoire aux médias et de porter l'affaire devant les députés. Le 9 mai, elle a lancé une pétition réclamant l'interdiction de devoir porter des talons sur les lieux de travail et plus généralement l'abrogation de codes « datés et sexistes ».  Sur Twitter, un mot clé a également été créé - #myheelsmychoice ("Mes talons, mon choix")- pour apporter son soutien à la jeune britannique.

Le 13 mai, la pétition avait déjà dépassé les 125 000 signatures. En Angleterre, quand une pétition dépasse les 100 000 signatures, alors celle-ci peut-être discutée au parlement. Une suite politique devrait donc être accordée à cette affaire.

 

Dernière màj le 24 juin 2016