|

Remaniement : Jean-Marc Ayrault et les écologistes de retour au gouvernement

Pays : France

Tags : Elysée, Gouvernement

L'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault a été nommé jeudi nouveau chef de la diplomatie française lors d'un remaniement du gouvernement qui voit revenir aux affaires les écologistes. Le nouveau gouvernement Valls compte trente-huit ministres et secrétaires d'État (contre trente-deux dans le précédent), dix-neuf hommes et dix-neuf femmes. Laurent Fabius (Affaires étrangères), Sylvia Pinel (Logement), Marylise Lebranchu (Décentralisation et Fonction publique) et Fleur Pellerin (Culture) quittent le gouvernement.

L’objectif : rassembler la majorité

Ce remaniement était attendu depuis plusieurs jours. L’un des buts principaux : élargir la majorité du président socialiste à l’approche de la présidentielle de 2017. C'est ce que Manuel Valls a une nouvelle fois rappelé jeudi peu après l'annonce du remaniement gouvernemental : avec le président François Hollande, "nous avons souhaité un gouvernement basé sur l'expérience, sur la solidité", "le renouvellement", avec "une assise élargie". D’où le retour des écologistes au gouvernement avec trois portefeuilles de ministres ou de secrétaires d'Etat. La numéro un du parti Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Emmanuelle Cosse a été nommée ministre du Logement. Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé, deux parlementaires dissidents d'EELV sont nommés secrétaires d'Etat. Cela faisait deux années que les écologistes n’étaient pas représentés dans le gouvernement. Une nomination qui n’est au goût de tout le monde, surtout chez les écologistes : pour le porte-parole national de EELV, Julien Bayou, "toute entrée écolo [dans le gouvernement] le serait à titre individuel".

 

 

 

L’enjeu est de taille pour François Hollande, à quinze mois de la fin de son quinquennat. La cote de popularité du chef de l’Etat s’est effondrée ces dernières semaines, après une remontée spectaculaire suite aux attentats du 13 novembre. La majorité n’est pas sorti indemne de la discussion sur la révision constitutionnelle et a affiché clairement ses divisions, poussant l’icône de la gauche, Christiane Taubira, à la démission. Profiter de ce remaniement pour redorer son blason ne sera donc pas une mince affaire pour l'exécutif.

Les nouveaux ministres et secrétaires d’Etat

Le départ du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius pour la présidence du Conseil constitutionnel, a accéléré ce qui pourrait être le dernier remaniement majeur du gouvernement avant l’échéance présidentielle de 2017. Plusieurs portefeuilles d'importance ont été réattribués : 

 

- Le ministère des Affaires étrangères, laissé vacant par Laurent Fabius, a été attribué à l’ex-premier ministre Jean-Marc Ayrault.

- La secrétaire nationale d'Europe-Ecologie-les-Verts (EELV), Emmanuelle Cosse, a été nommée ministre du Logement.

- L'ancienne conseillère à la culture de François Hollande, Audrey Azoulay, est nommée ministre de la Culture et de la Communication.

- Le président du Parti radical de gauche (PRG) Jean-Michel Baylet a été nommé ministre de l'Aménagement du territoire et de la Ruralité.

Annick Girardin, secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, devient ministre de la Fonction publique.

- L'écologiste Jean-Vincent Placé est nommé secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat.

Barbara Pompili (ex-EELV) est nommée secrétaire d'Etat chargée des Relations internationales sur le climat.

- Juliette Méadel, porte-parole du PS, est nommée secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes.

Estelle Grelier (PS) est nommée secrétaire d'État chargée des collectivités territoriales.

- Hélène Geoffroy, députée PS, est nommée secrétaire d'État chargée de la Ville.

 

 

Le nouveau gouvernement Valls

Voici la liste des membres du nouveau gouvernement du Premier ministre Manuel Valls, après le remaniement annoncé jeudi par l'Elysée :

Les ministres

- Affaires étrangères et développement international : Jean-Marc Ayrault

- Environnement, énergie et mer, chargée des relations internationales sur le climat : Ségolène Royal

- Education nationale, enseignement supérieur et recherche : Najat Vallaud-Belkacem

- Finances et comptes publics : Michel Sapin

- Affaires sociales et santé : Marisol Touraine

- Défense : Jean-Yves Le Drian

- Garde des sceaux, ministre de la justice : Jean-Jacques Urvoas

- Travail, emploi, formation professionnelle et dialogue social : Myriam El Khomri

- Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales : Jean-Michel Baylet

- Intérieur : Bernard Cazeneuve

- Agriculture, agroalimentaire et forêt, porte-parole du gouvernement : Stéphane Le Foll

- Logement et habitat durable : Emmanuelle Cosse

- Economie, industrie et numérique : Emmanuel Macron

- Culture et communication : Audrey Azoulay

- Famille, enfance et droits des femmes : Laurence Rossignol

- Fonction publique : Annick Girardin

- Ville, jeunesse et sports : Patrick Kanner

- Outre-mer : George Pau-Langevin

Les secrétaires d'Etat

- Relations avec le Parlement, auprès du Premier ministre : Jean-Marie Le Guen

- Egalité réelle, auprès du Premier ministre: Ericka Bareigts

- Réforme de l'Etat et simplification, auprès du Premier ministre : Jean-Vincent Placé

- Aide aux victimes, auprès du Premier ministre : Juliette Méadel

- Affaires européennes, auprès du ministre des Affaires étrangères : Harlem Désir

- Commerce extérieur, promotion du tourisme et Français de l'étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères : Matthias Fekl

- Développement et francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères : André Vallini

- Transports, mer et pêche, auprès de la ministre de l'Environnement : Alain Vidalies

- Biodiversité, auprès de la ministre de l'Environnement : Barbara Pompili

- Enseignement supérieur et recherche, auprès de la ministre de l'Education : Thierry Mandon

- Budget, auprès du ministre des finances : Christian Eckert

- Personnes handicapées et lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires sociales : Ségolène Neuville

- Personnes âgées et autonomie, auprès de la ministre des Affaires sociales : Pascale Boistard

- Anciens combattants et mémoire, auprès du ministre de la Défense : Jean-Marc Todeschini

- Formation professionnelle et apprentissage, auprès de la ministre du Travail : Clotilde Valter

- Collectivités territoriales, auprès du ministre de l'aménagement du territoire : Estelle Grelier

- Commerce, artisanat, consommation et économie sociale et solidaire, auprès du ministre de l'Economie : Martine Pinville

- Numérique, auprès du ministre de l'Economie : Axelle Lemaire

- Ville, auprès du ministre de la Ville : Hélène Geoffroy

- Sports, auprès du ministre de la Ville : Thierry Braillard