RDC : à quoi servent les casques bleus ?

ARTE Reportage - lundi, 19 janvier, 2015 - 07:50

Pays : République démocratique du Congo

Tags : Casques bleus, Monusco

Plus de 250 civils tués à la machette en quelques semaines à Béni, dans le Nord-Kivu, la région des grands lacs, dans l'est de la République démocratique du Congo. 

 

Rdc : A Quoi Servent Les Casques Bleus

 

Mais aussi, des massacres perpétrés par un groupe rebelle musulman venu de l'Ouganda voisin, les ADF-Nalou, alors que sont présents en RDC, depuis quinze ans, 20.000 casques bleus de la Monusco, la mission de l'organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo.

La population du Nord-Kivu ne comprend pas comment un groupe de quelques centaines de rebelles peut tenir en échec les soldats de la paix et les FARDC, l'armée congolaise. Comment des massacres peuvent être perpétrés à quelques deux kilomètres du quartier général des forces onusiennes sans que celles-ci interviennent.

Interrogations, colère, l'Allemand Martin Kobler, représentant spécial des Nations Unies en RDC et le général brésilien Santos Cruz, commandant en chef des casques bleus, ont bien du mal à expliquer l'inefficacité de la mission de paix de l'Onu. Pourtant la Monusco dispose d'un budget annuel de plus d'un milliard d'euros et elle est la seule mission à posséder une brigade d'intervention pouvant faire, offensivement, usage de la force.

A quoi servent les casques bleus ? Ils sont de plus en plus nombreux dans l'est de la RDC à se poser la question. Et à montrer du doigt ces soldats frileux, peu motivés venus d'Inde, du Pakistan, de Tanzanie et d'ailleurs. Et ces fonctionnaires onusiens surpayés - autour de 7000 euros par mois - qu'ils voient trop souvent enfermés dans leur 4x4 rutilants ou attablés dans les restaurants.

de Michel Dumont, Olivier Besson, John Kanyunyu – ARTE GEIE – France 2015

 

 

A lire

"Congo, une histoire", un ouvrage de David Van Reybrouck (Actes Sud, 720 pages, 28 euros)

Une passionnante histoire du Congo des origines à nos jours, de la colonisation à l'indépendance, de Mobutu à Kabila, père et fils. Un ouvrage très documenté, plein d'anecdotes savoureuses, de petites et grandes histoires qui nous font mieux comprendre comment ce pays de 2,3 millions de km² (quatre fois la France), peuplé de seulement 70 millions d'habitants, riche en minerais précieux de toutes sortes, reste l'un des plus pauvres et plus instables de l'Afrique.

Cette ancienne colonie belge, longtemps propriété personnelle du roi Léopold II, avait tout pour être un pays prospère, dynamique, conquérant, David Van Reybrouck détaille avec minutie et passion le triste destin de l'ancien Congo Kinshasa, ex-Zaïre, aujourd'hui République démocratique du Congo.

Infographie : les casques bleus aujourd'hui dans le monde