Prix Nobel de la Paix pour la défense des enfants

Pays : Norvège

Tags : Kailash Satyarthi, Malala Yousafzay, prix Nobel de la paix

Le prix Nobel de la paix 2014 a été remis, ce mercredi 10 décembre 0slo, à Malala Yousafzai et à Kailash Satyarthi. Le comité a voulu récompenser cette jeune Pakistanaise et cet Indien "pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation".

Du haut de ses 17 ans Malala Yousafzai est déjà une militante pour la paix reconnue internationalement. Après un premier prix pour la paix reçu en 2011 dans son pays, elle  a reçu du Parlement européen, l’année dernière, le prix Sakharov pour la liberté de penser. Fille d'un militant anti-taliban, elle a forgé sa réputation sur son combat en faveur de l’éducation des filles et contre les extrêmistes religieux qui sévissent au Pakistan. Face à ses accusations et son aplomb, ceux-ci ont tenté de l’éliminer mais ont échoué. Le comité Nobel estime que Malala Yousafzai ''a montré par l'exemple que les enfants et les jeunes peuvent eux aussi contribuer à l'amélioration de leur propre situation''. Parmi les message de félicitations adressés à la jeune prix Nobel, celui du Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, déclarant qu’elle faisait ''la fierté du Pakistan''. Retour sur un parcours hors du commun.

 

Kailash Satyarthi, lui, a 60 ans et son combat, il le mène contre l’exploitation et le travail des enfants en Inde. Avec son association Mouvement pour sauver l’enfance, il tente depuis 35 ans de sortir jeunes filles et jeunes garçons des mains de ceux qui les exploitent et de les amener sur le chemin de la scolarisation. Il y aurait en Inde environ 300.000 enfants forcés à travailler. Pourtant, même dans ce pays, le travail des mineurs est illégal. Kailash Satyarthi  lutte donc également auprès des autorités indiennes pour que soient appliquées les lois de protection de l’enfance souvent malmenées en Inde.

 

Il nous avait accordé une interview en juin 2012.

Retrouvez ici l'intégralité de cet entretien.