|

Primaires américaines : vaincu dans ses terres, Rubio jette l'éponge

Pays : Royaume-Uni, États-Unis

Tags : USA, Etats-Unis

Cinq Etats ont élu mardi leurs délégués pour la présidentielle américaine lors d'un nouveau Super Tuesday : la Floride, l'Illinois, l'Ohio, le Missouri et la Caroline du Nord. Hillary Clinton a vaincu son rival démocrate Bernie Sanders dans l'ensemble des territoires en jeu. Chez les républicains, Donald Trump s'est imposé un peu moins largement dans au moins trois Etats sur cinq. Mais l'abandon de son adversaire, le sénateur de la Floride Marco Rubio, est significative de son ascension continue depuis le début des primaires.

Clinton rafle les cinq Etats et Trump domine le camp républicain

Le deuxième Super Tuesday américain, qui a eu lieu mardi, a confirmé les rapports de force établis précédemment par Hillary Clinton dans le camp démocrate et par Donald Trump côté républicain. L’ancienne secrétaire d’Etat a distancé son adversaire Bernie Sanders et remporté les primaires démocrates dans les cinq Etats en jeu : l’Ohio, la Floride, l’Illinois, la Caroline du Nord et le Missouri. Chez les républicains, le milliardaire Donald Trump s’est imposé en Floride, dans l’Illinois et en Caroline du Nord. Face à lui, John Kasich a triomphé dans l’Ohio, dont il est le gouverneur. Les résultats des primaires républicaines dans le Missouri, qui s’annoncent serrés entre Donald Trump et Ted Cruz, n'étaient pas encore connus mercredi midi.

Suivez les résultats des primaires démocrates au fil des élections :


 

Marco Rubio se retire de la course

Cette nouvelle salve de primaires marque également une étape dans la conquête du pouvoir de Donald Trump. L’un de ses principaux concurrents, Marco Rubio, a décidé de jeter l'éponge après avoir été battu dans son bastion de Floride. "Bien que ce ne semble pas être l'intention de Dieu que je devienne président en 2016, et peut-être jamais, et bien que ma campagne soit suspendue, le fait que je sois arrivé si loin montre à quel point l'Amérique est unique", a-t-il déclaré. Hillary Clinton s’en est à nouveau prise à Donald Trump, preuve qu’elle l’a désormais identifié comme son principal adversaire : "Trump n’est pas fort, il a tort ". L’ancienne Première dame dispose, à ce stade de la course, de 1 551 délégués, tandis que Bernie Sanders en a gagné 792. Dans le camp adverse, l’homme d’affaires a 674 délégués, contre 413 pour Ted Cruz et 146 pour John Kasich. 

Suivez les résultats des primaires républicaines au fil des élections :