|

Présidentielle : place à l'entre-deux tours

Pays : France

Tags : Présidentielle 2017, élection présidentielle

Emmanuel Macron (24,01%) et Marine Le Pen (21,30%) s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle, selon les résultats définitifs publiés lundi par le ministère de l'Intérieur. Ils sont suivis par François Fillon (20,01%) et Jean-Luc Mélenchon (19,58%). Le score de Benoît Hamon, largement distancé, s'élève à 6,36%.

Que faut-il retenir de ce premier tour ?

Un duel attendu après une campagne inédite. Emmanuel Macron, encore inconnu du grand public il y a quelques années, fait le hold-up électoral parfait. Le leader du mouvement En marche !, qui se veut hors du clivage gauche-droite, a rassemblé des personnalités venues de tous horizons, de Robert Hue à François Bayrou. Pour le Front National, c'est la deuxième qualification pour la second tour de la présidentielle, après Jean-Marie Le Pen en 2002. La fille fait mieux que son père qui en 2002 avait obtenu au premier tour 16,86 % des suffrages exprimés, mais c'est quand même une déception pour le parti qui espérait arriver en tête dimanche soir. 

Echec historique pour les partis de gouvernement. C'est la première fois que le PS et les Républicains (héritiers de l'UMP et du RPR), qui ont dominé pendant des années la vie politique française, sont tous les deux éliminés du second tour. Le parti socialiste a atteint son pire score depuis 1969. Selon Emmanuel Macron, "on tourne clairement aujourd'hui une page de la vie politique française". Ce scrutin marque également une percée de Jean-Luc Mélenchon, qui gagne 8% par rapport à 2012 et introduit à gauche une inconnue supplémentaire dans les législatives, prévues en juin.

Les sondeurs anticipaient une abstention record, mais le scrutin a mobilisé : le taux de participation s'élève à 77,77% (80,42% en 2012). Voici les scores définitifs des autres candidats : Nicolas Dupont-Aignan (4,70%), Jean Lassalle (1,21%), Philippe Poutou (1,09%), François Asselineau (0,92%), Nathalie Arthaud (0,64%), et Jacques Cheminade (0,18%).

Quelles sont les premières réactions ?

 

- Benoît Hamon a très vite appelé à voter Emmanuel Macron au second tour pour "battre le plus fortement et le plus puissamment possible" le FN. Le candidat socialiste a admis une "sanction historique" pour le PS, mais il estime que "la gauche n'est pas morte". Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a lui aussi appelé à voter pour l'ancien ministre de l'Economie.

- Emmanuel Macron ne s'est d'ailleurs pas privé de rappeler dans son discours du soir du premier tour qu'"en une année,  [il avait] changé le visage de la vie politique française".

- François Fillon a annoncé qu'il voterait pour Emmanuel Macron pour contrer le FN. Amer et droit dans la posture qu'il a adoptée depuis le début des affaires politico-judiciaires qui ont secoué sa campagne, le candidat les Républicains a attribué sa défaite à des obstacles "trop nombreux, trop cruels". Deux heures à peine après l’annonce des premiers résultats, la plupart des autres ténors de la droite (Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin, Christian Estrosi, Bernard Cazeneuve, Manuel Valls) ont appelé à soutenir le candidat d'En marche!. Laurent Wauquiez, président de la région Rhône-Alpes - Auvergne, s'est quant à lui contenté d'appeler à ne pas voter pour le FN. 

- Pour Marine Le Pen, le second tour sera le choix entre "la grande alternance" et la "dérégulation".

Jean-Luc Mélenchon appelle ses électeurs à se prononcer sur sa plateforme pour désigner le candidat à soutenir. "Le n'ai reçu aucun mandat des 450 000 personnes qui ont porté ma candidature pour m'exprimer à leur place sur la suite. Elles seront invitées à s'exprimer sur ma plateforme et le résultat sera rendu public." Philippe Poutou et François Asselineau ne se sont pas prononcés. Nathalie Arthaud votera blanc et Nicolas Dupont-Aignan indique qu'il réservera sa décision.

- François Hollande exprimera "très clairement" et "rapidement", son choix, mais pas dimanche, même si ses préférences ne font guère de mystère. 

 

Lundi, suivez les autres réactions à ce premier tour dans le live AFP ci-dessous : 

Dernière màj le 4 mai 2017