|

Pologne - L’agonie des mines de charbon

Pays : Pologne

Tags : mines, Charbon

Les mineurs polonais sont exaspérés et le font savoir par de multiples grèves. L'objet de leur colère : la décision du gouvernement de fermer quatre mines dans le sud du pays, à cause de la chute des prix du charbon.

Pancartes à la main, les contestataires vocifèrent au milieu des voies ferrées, près de Katowice, au sud de la Pologne. Employés de la société locale Kompania Weglowa, une centaine de mineurs protestent contre un plan de restructuration. Le 8 janvier 2015, le gouvernement de Varsovie a communiqué son intention de fermer quatre des quatorze mines du pays et d'en céder dix autres. Depuis le début des manifestations, un autre groupe de mineurs campe au fond d’un puits, pour signaler que la bataille n'est pas finie. Au sein de l'entreprise, près de 47 000 employés vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Trois mille d'entre eux sont déjà assurés de perdre leur travail.

En fermant ces mines, les autorités polonaises entendent diminuer le surplus de charbon en circulation sur le marché et de faire ainsi remonter les prix. « L'avenir de l'énergie est la concurrence à l'échelle européenne, déclare Wojciech Karpinsky, ministre local du Trésor public. Aujourd'hui, les entreprises énergétiques polonaises sont faibles par rapport aux plus grands acteurs européens. »

L'avenir de l'énergie est la concurrence à l'échelle européenne.

Wojciech Karpinsky, ministre local du Trésor public. (The Wall Street Journal, 08/01/15)

 

Une activité en crise

Alors que le charbon fournit 90 % de l’énergie consommée en Pologne, Kompania Weglowa, le plus gros producteur de charbon d'Europe, est au bord de la faillite. Entre janvier et novembre 2014, la compagnie a perdu 93 millions d’euros. Les spécialistes estiment que la perte doublera d’ici mai 2015. Première cause, le prix de revient élevé du charbon polonais à cause de la profondeur des forages. Selon le ministère polonais de l’Économie, Kompania Weglowa perdrait environ 15 euros par tonne de combustible extrait.

Cette situation s’explique aussi par la chute des prix du charbon en Europe, causée en partie par l’afflux de combustible américain. Produit en grosse quantité, ce dernier est délaissé Outre-Atlantique au profit du gaz et du pétrole de schiste. Autre concurrent, la Russie qui pratique des prix des bas. L’année dernière, la Pologne a importé 11 millions de tonnes de charbon dont 70 % de Russie, au grand dam des mineurs polonais. Ce qui contraint les mines à empiler le charbon invendu sur une énorme montagne noire. Pour imaginer cet énorme tas, il faut savoir que la Pologne a extrait 76,5 millions de tonnes de charbon en 2013.

 

Céline Peschard

 

RETOUR À LA PAGE D’ACCUEIL

 

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016