Philippines : la pilule est passée

Pays : Philippines

Tags : planning familial

Après 14 ans de débats houleux, de controverses politiques et religieuses, une loi sur le planning familial vient enfin d’être adoptée aux Philippines. Le texte prévoit des cours d’éducation sexuelle à l’école, la distribution gratuite de pilules et de préservatifs, le développement de l’accès au planning familial… 

Quand le président Benigno Aquino a réussi à relancer le processus législatif, la toute puissante Eglise catholique a menacé de l’excommunier. 

Selon un prélat, la RH Bill – Reproductive Health Bill - pourrait se transformer en DEATH Bill : Divorce, Euthanasie, Avortement, Transgenre, Homosexualité… 
Dans un pays où avortement et divorce sont illégaux, l’Eglise bannit tout type de contraceptif artificiel. Le débat a fait rage. Les inondations meurtrières du mois d’août, tout comme le typhon Bopha du mois de décembre, sont une « punition divine » pour certains opposants. Pour d’autres, il s’agirait même d’une conspiration internationale, menée par de grands groupes pharmaceutiques. 

Les partisans du texte, le président en tête, estiment qu'il permettra de lutter contre l’explosion démographique, l’augmentation des grossesses précoces, l’avortement clandestin. Notre équipe s’est rendue à Manille quelques jours avant l’adoption du projet de loi. Un camouflet pour l’Eglise, une révolution dans ce bastion catholique, le seul en Asie. Reportage dans un pays divisé.

Un reportage de Nathalie Georges, Elsa Kleinschmager, Karla Gamboa-Lejeune, Hélène Giummelly-Frinot, Marc Gigoux - ARTE GEIE – France 2013