|

Omar Sharif : l’étoile égyptienne s’est éteinte

Pays : Égypte

Tags : Omar Sharif, Cinéma

Un mois après Christopher Lee, c’est une autre légende du 7ème art qui s’en va. Omar Sharif est décédé dans la journée du 10 juillet 2015, au Caire, des suites d’une crise cardiaque. De Lawrence d’Arabie au Docteur Jivago, Omar Sharif est un acteur légendaire au regard chargé d’émotions.

Né à Alexandrie en 1932, il a le privilège d’étudier le métier d’acteur à la "Royal Academy of Dramatic Art" de Londres. Lorsqu’il rentre en Egypte, il est mis en lumière par le cinéaste Youssef Chahine, qui lui offre son premier rôle dans le Démon du désert, un film d’aventure made in Le Caire. Il enchaîne avec 26 autres films égyptiens, dans lesquels il tient le premier rôle : Omar Sharif devient une star du cinéma égyptien, se faisant même remarquer à Cannes.

En 1962, à l’âge de 30 ans, il joue dans son premier film occidental aux côtés d’un certain Peter O’Toole, aka. Lawrence d’Arabie. Omar Sharif y incarne Ali Ibn Kharish, un prince du désert gracieux et opiniâtre : une interprétation qui lui vaudra, l’année suivante, le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle, et une célébrité mondiale. En 1965, il tourne un nouveau film sous la direction de David Lean : cette fois, Omar Sharif est en première ligne, et interprète tout en sensibilité le rôle du Docteur Jivago. C’est à sa grande surprise qu’il obtient la tête d’affiche, l’histoire voulant que David Lean ai initialement choisi Peter O-Toole pour interpréter le Docteur, mais que celui-ci ai refusé le rôle après l’éprouvant tournage de Lawrence d’Arabie. Bien que le personnage du Docteur Jivago soit antagoniste de celui d’Ali Ibn Kharish, Omar Sharif signe ici son plus grand rôle, dans un mélodrame historique en pleine révolution bolchévique.
 

Omar Sharif joue par la suite dans plus de 60 films, entre la France et les Etats-Unis, aux côtés d’autres acteurs de légende comme Anthony Quinn, Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo et Barbra Streisand. Dans les années 2000, il oriente sa carrière vers le cinéma francophone, en interprétant Monsieur Ibrahim dans le film de François Dupeyron (Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran) et en jouant dans J’ai oublié de te dire de Laurent Vinas-Raymond  ainsi que dans Rock the Casbah de Laïla Marrakchi, son dernier film.

Le fils d’Omar Sharif, l’acteur Tarek El-Sharif, avait annoncé en mai dernier que son père était atteint de la maladie d’Alzheimer, dans une interview accordée au quotidien espagnol "El Mundo".

 

Dernière màj le 8 décembre 2016