|

Oleg Sentsov récompensé par le prix Sakharov

Pays : Union européenne

Tags : Prix Sakharov, Parlement européen, droits de l'homme

Le cinéaste ukrainien voit son engagement couronné par le prix Sakharov 2018. Ce prix, décerné par le Parlement européen, récompense tous les ans depuis 1988 des personnes ou des organismes ayant apporté "une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits de l'Homme dans le monde"

Oleg Sentsov, âgé de 42 ans et arrêté en mai 2014, est emprisonné dans la colonie pénitentiaire de Labytnangui, dans le grand Nord russe. Il a été condamné par Moscou à vingt ans de prison pour "terrorisme" et "trafic d'armes", au terme d'un procès très politique et critiqué. Il rejette l'annexion par la Russie de la péninsule de Crimée, dont il est originaire. Il a mené une longue grève de la faim de 145 jours, à laquelle il a mis fin pour ne pas être nourri de force. Le cinéaste espérait ainsi obtenir la libération de tous les "prisonniers politiques" ukrainiens en Russie.

Aujourd'hui, son état de santé reste particulièrement préoccupant, comme l'expliquait sa cousine Natalia Kaplan mi-octobre : "Abandonner une grève de la faim est un processus assez compliqué. Personne ne peut dire à l'heure actuelle qu'Oleg va s'en sortir. La situation est très, très grave".

 

En septembre dernier, un groupe de cinéastes et d'intellectuels français s'était formé pour alerter l'opinion sur le sort d'Oleg Sentsov. Retrouvez notre reportage :

 

 
L'opposition au pouvoir marocain et l'aide aux migrants en Méditerranée eux aussi reconnus

Quatre jours de sauvetage en Méditerranée à bord de l'Aquarius

Les deux autres finalistes étaient le militant marocain Nasser Sefzafi et un groupe d'ONG portant assistance aux migrants en Méditerranée. Nasser Zefzafi est le visage du mouvement marocain Hirak, qui a dénoncé avec ardeur l'"arbitraire" et l'Etat "corrompu" dans son pays. Il a été arrêté en mai 2017 et condamné un an plus tard à vingt ans de prison pour "complot visant à porter atteinte à la sécurité de l'Etat".

Le groupe d'ONG qui, selon le Parlement européen, "protègent les droits de l'homme et sauvent la vie des migrants en Méditerranée", comprennent notamment Médecins sans frontières et SOS Méditerranée, qui affrètent le désormais célèbre Aquarius. Ce navire a pour but de secourir les migrants tentant la périlleuse traversée vers l'Europe.

L'année dernière, c'est l'opposition vénézuélienne qui avait été distinguée par le prix Sakharov.

 

Des militantes contre l'exploitation sexuelle des Yézidies par Daech Nadia Murad et Lamia Achi Bachar au blogueur saoudien Raif Badawi, en passant par le gynécologue congolais Denis Mukwege, le prix Sakharov a distingué des dizaines d'activistes et d'organisations à travers le monde. Retrouvez-les dans notre carte interactive :

Dernière màj le 25 octobre 2018