"Nos chers paradis" : le making of

Pays : France

Tags : Opération Climat, Climate Ops, cop21, réchauffement climatique

Vous avez envoyé vos vidéos des quatre coins d’Europe et ARTE en a fait un film participatif : la réalité est un peu plus compliquée.

Pour entrer en contact avec vous, il a d’abord fallu tirer parti du meilleur d’Internet et des réseaux sociaux. Mais il ne faut pas croire non plus qu’un tweet, un article sur un blog ou un "Like" sur Instagram soient suffisants pour vous donner l’envie et le courage de tourner vos images et de nous raconter cette nature que vous aimez.

 

Opération Climat - Cyprus Chypre

 

De nombreuses vidéos sont le fruit d’échanges personnels, dans toutes les langues que nous pouvions pratiquer, et, à défaut, dans un anglais plus ou moins sommaire (merci Google translate). Par mail, Skype, téléphone, par la poste (oui oui, via le facteur) ou YouTube, nous avons conversé avec vous, et pas seulement du climat. 

 

Dès le lancement de l’Opération climat, votre curiosité et votre enthousiasme ne nous ont pas laissé le choix. Vous vouliez en savoir plus sur ce projet, partager vos envies, nous raconter un souvenir d’enfance ou les catastrophes météorologiques de votre région. Vous ne vous sentiez pas capables de filmer, vous n’étiez pas sûrs que votre petit jardin puisse nous intéresser. Vous trouviez l’idée vraiment géniale mais vous n’aviez pas le temps, pas l’argent, pas le matériel. Il y avait la guerre, des élections, c’était la rentrée universitaire, vous aviez perdu votre travail…

 

Certains d’entre vous savaient exactement ce qu’ils voulaient filmer, et comment. D’autres ont demandé à être guidés. Pour être tout à fait exact, quelques centaines de vidéos sont arrivées dans nos boîtes sans que nous n’ayons échangé directement. Ce n’est qu’ensuite, très souvent, que nous avons fait connaissance. Eh oui, vous aimiez beaucoup ajouter de la musique, nous ne comprenions pas du tout ce que vous racontiez, ou votre montage était si serré que les plans auraient été inutilisables… Vous avez toujours, à de très rares exceptions, accepté d’en faire un peu plus pour que ce projet voie le jour. Nous vous avons déjà remercié dans un précédent article, mais ce ne sera jamais assez.

 

Tout au long du printemps et de l’été vous êtes devenus nos correspondants préférés. On attendait les réponses chaque matin, les partagions comme si vous étiez de vieilles connaissances. « Alex m’a renvoyé son texte ! », « Jelena est d’accord pour re-filmer son village ! », « J’adore les Russes, quand ils promettent ils font ! », « Mon Finlandais m’a répondu, il la fait la semaine prochaine ! ».

 

Opération Climat - Suisse / switzerland

 

Voici quelques extraits de mails qui restituent ce que nous avons partagé avec vous durant ces quatre mois :

 

MOTIVÉS

 

Grèce : [En réponse à un mail proposant de participer à l’opération] “Thank you for the honor. Today it is my birthday so a good present for sure!”

Grèce : Merci, c’est un honneur. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire et c’est un beau cadeau !

 

Arménie : "I will do my best to present my country properly. It is a great responsibility on me." 

Arménie : "Je vais faire de mon mieux pour bien représenter mon pays. C’est une grande responsabilité pour moi."

 

Biélorussie : "Your offer is totally AMAZING. I'm going to do everything I can! Best regards from Belarus:)"

Biélorussie : "Votre offre est totalement INCROYABLE. Je vais faire tout mon possible ! Toutes mes amitiés de Biélorussie :)."

 

Suisse : "Ich hoffe du bist mit meiner Arbeit zufrieden. Wenn nicht, nehme ich mir gern nochmals Zeit zum schreiben. Ich freue mich auf dein Feedback und wünsche dir einen erfolgreichen Wochenstart."

Suisse : "J’espère que tu es contente de mon travail. Si ce n’est pas le cas, je prendrai encore volontiers du temps pour écrire. J’attends ton retour avec impatience et te souhaite un très bon début de semaine."

 

Suède : "I am glad that I should use my mother tongue in the video, though it is easier to speak about the deep emotions in one’s own language."

Suède : "Je suis contente d’avoir la possibilité d’utiliser ma langue maternelle dans la vidéo, c’est plus facile de parler de ses émotions les plus profondes dans sa propre langue."

 

Serbie : "We agree that Serbia should be represented and we are happy that we can do that with this beautiful mountain. Serbia has very beautiful and diverse nature, which is not so much represented."

Serbie : "Nous sommes bien d’accord, la Serbie doit être représentée et nous sommes heureux de pouvoir le faire avec cette montagne magnifique. La Serbie a une nature très jolie et diversifiée, qui n’est que très peu connue."

 

Italie : "I really like the idea and can strongly relate to your approach. Often climate change debates are so political and far removed from the individual. However when changes are experienced in everyday life for example no longer being able to ski on glaciers from my childhood as they have melted so much or the strange weather patterns that affect our daily lives..."

Italie : "J’aime beaucoup cette idée et je m’identifie très bien à votre approche. Les débats sur le changement climatique sont souvent très politisés et éloignés des individus. En revanche, quand les changements sont ressentis dans la vie quotidienne, par exemple ne plus pouvoir skier sur les glaciers de mon enfance parce qu’ils ont fondu ou alors des types de météo étranges qui affectent nos vies…"

 

Angleterre “What you are setting out to do sounds magnificent. I would love to be able to contribute except that smart phones and cameras do not form part of my existence.”

Angleterre : Ce que vous entreprenez là a l’air formidable. J’aimerais beaucoup contribuer mais les smartphones et les caméras ne font pas partie de mon existence.

 

Opération climat - Suède Sweden

 

PROBLÈMES DE COMMUNICATION

 


Serbie : "First, I'm not from Bulgaria, I'm from Serbia, and every pictures are from Serbia... :) You know where is Serbia?"
Serbie :  "Tout d’abord, je ne viens pas de Bulgarie, mais de Serbie, et toutes les images [sur instagram] viennent de Serbie… J Est-ce que vous savez où est la Serbie ?"

 

Pologne : "My English is rather simple. Maybe you can write in Polish, because of your Polish roots?"

Pologne : "Mon anglais est plutôt rudimentaire. Peut-être que vous pourriez m’écrire en polonais, grâce à vos racines polonaises ? [une des journalistes avait un nom polonais]"

 

Ukraine : [Tentative d’une journaliste pour guider un père de famille dans son récit]
" - Why do you like nature? Why do you like animals?
- It is the nature of how it is possible not to love
- Hard to say what I like animals, just like all of them."

Ukraine : [Tentative d'une journalise pour aider un père de famille dans son récit]

-    "Pourquoi aimez-vous la nature ? Et pourquoi aimez-vous les animaux ? 
-    C’est la nature, comment est-ce possible de ne pas l’aimer ?
-    C’est difficile de dire pourquoi j’aime les animaux, je les aime tous, tout simplement."

 

Allemagne : [Après réception d’un diaporama, nous invitons un participant à réaliser une vidéo] 
"Je ne comprends pas ce que vous me demandez. Une vidéo est une succession d’image, et un diaporama aussi."  (Dans une vidéo, il y a 24 images par seconde…)

 

Azerbaïdjan : "You wrote ‘speak in your mother tongue’, but if I will speak in Azerbaijan’s language how you will understand what I say ?"

Azerbaïjan: "Vous me dites de parler dans ma langue maternelle, mais si je parle en Azeri, comment allez-vous comprendre ce que je dis ?"

 

France : "Je vous trouve gonflé de me demander de tourner une vidéo sans vouloir me donner l’assurance qu’elle sera dans le film. Vous croyez que je n’ai que ça à faire ?"

 

Opération climat - Russie russia

 

LE TOURNAGE, CETTE AVENTURE !

 

Norvège “Ca y est, je peux faire la vidéo ce week-end, la pluie va enfin cesser. Neuf mois se sont passés entre maintenant et la dernière fois où on a eu 20 degrés, et 90 jours de pluie d'affilé. Je peux te dire que là, c’est dur, c’est déprimant, et je compte migrer vers l'est du pays où il fait bien plus chaud en été dans un futur très proche…”

 

Irlande : "Not sure what I am doing here !!!  I usually have my technical team to help me (daughter!).  I hope I have not sent you all my photos!! The videos seem to be in landscape format on the computer. If any of them are not suitable I will try again. Fingers crossed.  I need a glass of wine now!!! It is all a learning experience for me which is great.  My son is a film camera man in London and I have told him to watch his back!!!"

Irlande : "Je ne suis pas sûr de ce que je suis en train de faire !!! D’habitude, j’ai mon équipe technique qui m’aide (ma fille !). J’espère que je ne vous ai pas envoyé toutes mes photos !!! J’ai l’impression que les vidéos sont en format paysage sur l’ordinateur. Si certaines ne sont pas utilisables, je réessaierai. Je croise les doigts. Maintenant, j’ai besoin d’un bon verre de vin !!! C’est une expérience très enrichissante pour moi. Mon fils est cameraman à Londres et je lui ai dit de surveiller ses arrières !!!"

 

Pologne : - 1. "J’ai une amie qui s’est trouvé son vrai coin de paradis dans un coin de montagne. Elle vous fera une vidéo, elle est très intéressée par l’environnement. Je lui téléphone ce soir."
 - 2. "Mon amie me dit qu’elle ne peut pas faire la vidéo, elle ne peut pas aller dans son village, les routes ont été détruites l’an dernier par les pluies."

 

Irlande : "I'm planning to record the information on the video and send it to you through Wetransfer. Unfortunately I have a bad cold, and my voice is really bad at the moment. The minute I get better I will record and send you the video."

Irlande : "J’ai prévu d’enregistrer les informations sur la vidéo et de de vous l’envoyer via WeTransfer. Malheureusement, j’ai un vilain rhume et ma voix est très mauvaise en ce moment. Dès que je me sens mieux, j’enregistrerai et j’enverrai la vidéo."

 

Groenland : "We are now required to bring along a rifle for our forthcoming hike in Greenland, as the polar bears, because of the changing climate, are forced further south." 

Groenland : "Maintenant, on est obligé d’emmener un fusil pour notre prochaine randonnée au Groenland, puisque les ours polaires sont obligés de se déplacer vers le sud à cause du climat qui est en train de changer."

 

Autriche : "Since I will put a high effort into my video, I want to ask how high is the chance that my video will be used in the documentary?"

Autriche : "Comme je vais beaucoup m’investir dans ma vidéo, je voudrais savoir quelle est la chance que ma vidéo soit utilisée dans le documentaire ?"

 

Serbie : "Also, I can film a lake near my house. But hope that it is not problem cause it is artificial lake? It is made long ago and now it's full of life, with fishes, frogs and water plants. Also hope that it is ok if video includes my dog cause it will be best for me to film it during our walks."

Serbie : "Je peux aussi filmer un lac près de ma maison. Mais j’espère que ça n’est pas grave si c’est un lac artificiel ? Il a été construit il y a longtemps et est maintenant plein de vie, avec des poissons, des grenouilles et des plantes aquatiques. J’espère que ça ne pose pas de problème s’il y a mon chien dans la vidéo parce que ce serait mieux pour moi de filmer pendant  nos promenades."

 

France : "Il n’y a pas d’excuse, juste une explication…La technique m’a eue. Le narrer est stupide, face à ce joli projet. Deux mois à lire d’abord les 297 pages de la notice de l’appareil photo, à lutter contre le vent. Pour m’apercevoir enfin que les trucs de megas ( ?) n’allaient pas. Ensuite emprunter la camera de mon frère, télécharger la notice, essayer, voir que je ne voyais rien sur l’écran, essayer, voir qu’il y avait une musiquette débile en fond. Arriver à peu près à comprendre, ne plus avoir ma star (ndlr : sa petite-fille) sous la main. Changer d’idée et tomber dans les derniers jours sur une tempête de sable et des nuages qu’ont n’avait pas vus depuis six mois."

 

Opération Climat - grenouille Suisse / switzerland


LES DOUTES...

 

Allemagne : “Nur sollte man verstehen, daß keine Lösung für die Problematik der globalen Erwärmung gefunden wird, mittels "Videos von Naturorten". Was wir brauchen ist ein neues globales Wirtschaftssystem[...].  Was wir brauchen sind Lösungsvorschläge, keine "Videos von Naturorten". Halbherzigkeit haben wir in den letzten Jahrzehnten genug erlebt. Nun wird es Zeit zu handeln. Es ist auch Ihre Pflicht!“

Allemagne : "Je pense seulement qu’il faut comprendre qu’aucune solution à la problématique du réchauffement climatique ne peut être trouvée avec des “vidéos de nature” (Opération climat) Ce dont nous avons besoin, c’est d’un nouveau système économique global [...].Ce dont nous avons besoin, ce sont des propositions, des solutions, pas des “vidéos de coin de nature”. Nous avons assez donné dans la frilosité ces dernières années. Aujourd’hui, il est temps d’agir. Et c’est aussi votre devoir !"

 

Géorgie “There is only one problem. As you probably know, the concept of climate change and global warming is completely fake and created by evil scum like Al Gore & Co. to lead us away from real things and also to give them even more money and power.” 

Géorgie : "Il n’y a qu’un problème. Comme vous le savez sûrement, le concept de changement climatique et de réchauffement est complètement faux et a été créé par des ordures comme Al Gore et compagnie pour détourner notre attention des vrais problèmes et pour qu’on leur donne encore plus d’argent et de pouvoir."

 

Lituanie : "To tell truth, we are a little bit puzzled how to make that video. We are not living next to the sea, so we don't really see that climate change in our area. We see how big farmers impact the land, put too much fertilizer, pollute water and so on. If we think that big farmers make climate change, then it's different story, […]"

Lituanie : "Pour être honnêtes, nous sommes un peu perplexes sur la manière dont on pourrait faire une vidéo. Nous n’habitons pas à côté de la mer, donc nous ne voyons pas vraiment les conséquences du changement climatique dans notre région. Ce que nous voyons, c’est la manière dont les gros agriculteurs laissent leur empreinte sur la terre, utilisent trop d’engrais, polluent l’eau etc. Si on pense que les gros agriculteurs font le changement climatique, alors c’est une autre histoire…"

 

Opération climat - tadjikistan

 

…ET LA POLITIQUE

 

Ukraine : "I would like to show people in Europe that what we do here is beautiful and good, but it is difficult to survive in such a difficult economic situation. The situation we have is not very stable. The financial plan does not bearable. So I would really buy a house in a village with garden and grow vegetables there for myself and all living creatures. But it is impossible to accumulate the amount. Living in the city has now become impossible because of the climate and the money from the constant walking around the city the military."

Ukraine : "J’aimerais montrer aux Européens comme ce que nous avons ici est beau et bon, mais c’est très difficile de survivre dans une situation économique tellement difficile. La situation ici n’est pas très stable. Le plan financier est insupportable. J’aimerais beaucoup acheter une maison dans un village avec un jardin et y cultiver des légumes pour moi et tous les autres êtres vivants. Mais c’est impossible d’économiser une telle somme. Vivre en ville est devenu impossible à cause du climat et des difficultés à trouver de l’argent, notamment à cause des rondes constantes des militaires dans la ville."

 

Hollande : "In Holland we see that. Especially the people working on stopping climate change, they picture the problem as a wide spread, cross-cultural and worldwide problem. Something that has got to do with our economy, the way we produce things or import things etc. etc. There is no fear about dams braking. It is not a subject here at all. If it happens, if we cross the essential lines of temperature etc., it is so much bigger than Holland. I think people here realize that. Everything is quite clean here. You don’t really see things concerning climate change. The most obvious thing that we see/feel of climate change is the lack of seasons. It used to be different."

Hollande : En Hollande, les gens qui s’efforcent à stopper le changement climatique voient le problème comme un problème mondial, très répandu et interculturel. C’est quelque chose qui est en lien avec notre économie et la manière dont nous produisons ou dont nous importons des produits. Il n’y a pas vraiment de crainte que les barrages se brisent. Ce n’est pas du tout un sujet préoccupant ici. Si cela arrive, si nous dépassons les limites de température etc., cela va bien au-delà de notre pays. Et je pense que les gens ici en sont conscients. Ici, tout est plutôt propre. On ne voit pas vraiment de choses en rapport avec le changement climatique. La chose la plus évidente que nous voyons et que nous sentons, c’est l’absence de saisons. C’était différent avant. 

 

Grèce : "I am a Greek-American and have been living in Greece for about 13-14 years now.  Greece does have a tendency to be in the news and unfortunately, not always for the best reasons.  We are going through ground-breaking times now of course as you know as well. We will see what tomorrow brings but I always hope for the best. Europe was founded on ideals of unity and hopefully we can go back to this and work towards the greater good."

Grèce : "Je suis gréco-américain et je vis en Grèce depuis 13-14 ans maintenant. La Grèce revient souvent dans l’actualité et malheureusement, ce n’est pas toujours pour les meilleures raisons. Nous vivons une période révolutionnaire en ce moment comme vous le savez. Nous verrons bien ce que nous réserve l’avenir mais j’espère toujours que tout ira pour le mieux. L’Europe a été fondée sur des idéaux d’unité et j’espère que nous allons pouvoir revenir à ces fondamentaux et travailler pour le bien général."

 

Bulgarie : "C'est vrai que pour la Bulgarie c'est difficile, car le changement climatique ne fait pas du tout partie de la culture. Comme dans beaucoup d'autres pays d'Europe de l'Est les gens sont surtout préoccupés par les questions d'ordre économique. Du coup, une majorité écrasante de personnes sont complètement sceptiques concernant le changement climatique, ou bien tout simplement pas au courant. Il n'y a pas de campagnes de sensibilisation sur ce thème comme en France."

 

Bulgarie : “Actually I'm in love with Pirin mountain, it is unique place, protected by UNESCO and unfortunately since last year Bulgarian government is trying to get out Pirin from the protected list of UNESCO in order to enlarge the area where can build cabin lifts, ski slopes and hotels, which will practically destroy the environment. I think that this might be interesting topic for your film - private interests which are destroying nature.”

 

Bulgarie : "En fait, je suis amoureuse de la montagne Pirin, c’est un lieu unique, protégé par l’UNESCO. Malheureusement, depuis l’année dernière, le gouvernement Bulgare essaye de sortir cette montagne de la liste des lieux protégés par l’UNESCO pour pouvoir construire des pistes de ski, des remontées mécaniques et des hôtels, ce qui va détruire l’environnement [...]. Je pense que ça pourrait être un sujet intéressant pour votre film : les intérêts privés qui détruisent la nature."

 

Opération climat - Allemagne / germany

 

TRANCHES DE VIE 

 

Russie : "Yes, I am one of those rare Russians who love nature and images."

Russie : Oui, je suis une des rares Russes qui aime la nature et les images.

 

Hollande : "In my personal life I do my best f.e. we have green energy, no car (always cycle, or with public transport), eat less meat, no drying machine (dry the wash on my balcony), and hope that counting up all the little things together people can do, this also helps to fight the climate change."

Hollande : "Dans ma vie personnelle, je fais de mon mieux. Par exemple, nous avons des énergies vertes, pas de voiture (nous faisons tout à vélo ou en transport en commun), nous mangeons moins de viande, nous n’avons pas de sèche-linge (j’étends ma lessive sur mon balcon), et j’espère que si on additionne toutes ces petites choses que les gens peuvent faire, cela aide à combattre le changement climatique.

 

Angleterre : "For me, existence is the wind and the creatures; plant and animal that I share this space with. I am blessed to be able to open my door in the summer and hear skylarks, ravens, and rarely elsewhere, the cuckoos in springtime. If there is a way that I could contribute, perhaps it is through speaking it rather than through a camera. Perhaps I am a little with  St Exupery : " On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essential est invisible pour les yeux."

Angleterre : "Pour moi, l’existence, c’est le vent et les créatures ; les plantes et les animaux avec lesquels je partage cet endroit. Je suis bien chanceux de pouvoir ouvrir ma porte l’été et d’entendre les alouettes, les corbeaux et, comme dans très peu d’autres endroits, les coucous au printemps. S’il y a un moyen par lequel je pourrais contribuer, ce serait peut-être avec la parole plutôt qu’avec une caméra. Je suis en accord avec Saint Exupéry : " On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux."

 

Espagne : "Lo encontré (el video que ha mandato) rebuscando un poco en el montaje de un vídeo que hicimos hace unos meses para recordar a un amigo que falleció recientemente en el terremoto de Nepal. Como él era un gran amante de la naturaleza, sé que a él le habría gustado participar y eso junto a la belleza del lugar hizo que pensará que era la mejor contribución que os podía mandar."

Espagne : "J’ai trouvé cette vidéo en fouillant dans le montage d’un film que nous avons fait il y a plusieurs mois, pour retrouver des images d’un ami qui est mort récemment lors du tremblement de terre au Népal. Comme c’était un grand amoureux de la nature, je sais qu’il aurait aimé participer. De plus, la beauté du lieu fait que je pense que c’est la meilleure contribution que l’on pouvait vous envoyer."

 

Opération Climat - Arménie / Armenia

 

VOCATIONS 

 

Suède : “I'm very happy that you appreciate my videos. It has been a very nice summer project to do, and I've learned a lot myself. I started to enjoy the video format with this project and am now thinking of starting a video blog.”

Suède : Je suis très contente que vous appréciez mes vidéos. Cela a été un très beau projet à réaliser cet été, grâce auquel j’ai beaucoup appris. J’ai commencé à vraiment apprécier le format vidéo avec ce projet et je pense maintenant à faire un blog de vidéos.

 

Roumanie : “Pensez-vous qu'il serait possible de me donner un diplôme pour ma participation au film? J'en aurais besoin pour mon dossier d'inscription pour l'université.”

 

Chypre : “C'est super, c'est ma première vidéo je suis étonné que ça vous plaise ! Il y a tellement de problèmes, du fait que nous avons fait ça en moto, ce n’était pas simple. Mais j'ai vraiment aimé, et je me suis découvert une nouvelle passion. Je pense que je vais essayer d’en refaire, surtout si vous avez d'autres projets comme ça, ou même différents, je suis ouvert ! Et si vous voulez passer à Chypre…"

Dernière màj le 8 décembre 2016