|

Norvège – Oslo ne veut plus de voiture

Pays : Norvège

Tags : voiture électrique, Voitures, Oslo

Pour réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre, la capitale norvégienne veut s’attaquer aux voitures

Imaginez une ville sans klaxon ni fumée de pot d’échappement. À Oslo, un tel scenario va peut-être devenir réalité. Vainqueur des élections municipales le 14 septembre 2015, le parti travailliste et ses alliés, la Gauche socialiste et les écologistes, envisagent de réduire de moitié dans la capitale norvégienne les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Pour y parvenir, les élus ont annoncé le 19 octobre 2015 une mesure radicale : bannir les voitures de particuliers du centre-ville d’ici 2019.

Selon le quotidien Verdens Gang, repris par le site Konbini, l’interdiction des automobiles à l’intérieur du périphérique couvrira une zone où résident plus d’un millier d’habitants seulement, mais où travaillent chaque jour environ 90 000 personnes. Si le calendrier de la mise en place de cette mesure n’a pas encore été déterminé, les commerçants sont d’ores et déjà préoccupés par l’avenir des commerces du centre-ville qui seront forcément impactés par une telle mesure.

La fin des énergies fossiles

Lors d’une conférence de presse, la représentante écologiste Lan Marie Nguyen Berg a déclaré à l’AFP que la municipalité d’Oslo s’apprêtait également à retirer tous ses investissements du secteur des énergies fossiles. « Nous sommes extrêmement heureux de voir que, quelques semaines avant le sommet de Paris, le nouveau conseil municipal d'Oslo prend une décision courageuse et devient la première capitale au monde à choisir de sortir de toutes les énergies fossiles », a réagi le président de l'ONG norvégienne The Future in Our Hands, Arild Hermstad.

Concernant l’interdiction des voitures en centre-ville, les élus ont cependant précisé que les transports en commun, les véhicules de livraison et les automobiles transportant les handicapés pourront encore circuler, précise Le Figaro. Pour encourager cette transition, la ville prévoit de développer les pistes cyclables et de subventionner l'achat de vélos électriques. Le trafic automobile (dans la ville prise dans son ensemble) devrait également être réduit de 20 % d'ici 2019 et de 30 % d'ici 2030.

Aucune indication n'a été donnée, en revanche, sur les voitures électriques. La Norvège est le seul pays au monde où ce type de voiture est parvenu à percer, avec 17 % de parts de marché depuis le début de l'année. Ce succès s'explique pour une bonne part par les avantages, financiers mais aussi pratiques, que permet ce type de véhicule. Cette remise en cause pourrait avoir un effet très négatif sur les ventes.

 

Dernière màj le 8 décembre 2016