Musique baroque : l’école de la jungle

Pays : Bolivie

Tags : Amazonie

San Ignacio, au coeur de l’Amazonie bolivienne, sur le territoire des Indiens Chiquitos. Fondée il y a trois siècles par les pères jésuites, la petite ville vit aujourd’hui d’agriculture et du commerce avec le voisin brésilien. Mais la principale distraction, à San Ignacio, c’est la musique.

Plus de deux cents ans après le départ des religieux, le baroque fait désormais la fierté de ce petit bout d’Amazonie. Une tradition artistique qui a pourtant failli disparaître. Mais depuis quelques années, elle renaît de ses cendres, grâce à Juan, qui s'est voué corps et âme à restaurer la mémoire des indiens. Depuis, la musique baroque résonne à nouveau dans la région.

Les enfants des familles les plus pauvres taquinent le violon dès l’âge de cinq ans. Et, avec le temps, surgissent de vrais talents. Tous les ans, la ville de San Ignacio organise un festival de musique baroque. Au programme, messes, sonates et concertos. Après plusieurs mois de répétitions, l’orchestre de San Ignacio est prêt à donner son grand concert. Sur les tuniques des musiciens, des motifs rappellent la culture des Indiens Chiquitos. Leurs héritiers jouent aujourd’hui devant un parterre de mélomanes venus du monde entier.

Dans le coeur de la cathédrale de San Ignacio, les partitions sauvées par Juan, le restaurateur, reprennent vie, ici, sur le lieu même où elles ont été composées.

Un reportage de Réza Nourmamode et Patrick Vanier - ARTE GEIE / Cargo Culte- France 2010