|

Mossoul : les civils en première ligne 

Pays : Irak

Tags : Mossoul, Irak, Daech

300 000 Irakiens vivraient encore dans la vieille ville de Mossoul, sous le contrôle de l'Organisation de l'Etat Islamique. Les civils sont pris entre deux feux : s'ils restent chez eux, ils risquent d'être touchés par un bombardement ou une frappe aérienne de l'armée irakienne et de ses alliés. S'ils partent, les snipers des Daesh les prennent pour cible. L'objectif des djihadistes : maintenir les civils autour d'eux comme bouclier humain. Dans les hôpitaux de la région, gérés par Médecins sans frontières ou le Croissant Rouge, ARTE Journal a pu constater que la libération de Mossoul est en train de devenir un bain de sang pour la population civile. Les combats depuis le début de l'offensive contre Mossoul auraient fait près 10000 morts et autant de blessés.  

 

Dernière màj le 11 mai 2017