Moldavie : un accident de l’Histoire ?

Pays : Moldavie

Tags : indépendance

Vingt ans après la déclaration d'indépendance, le 27 août 1991, la République de Moldavie reste une promesse désespérée sur la carte du monde. Dans une impasse politique, économique et identitaire, ce pays de 4 millions d’habitants se distingue par une situation aussi complexe que paradoxale…

La Moldavie est passée à côté de l’unification avec la Roumanie, l’intégration européenne lui échappe ensuite, puis elle finit par rater son unité territoriale, se retrouvant avec deux régions à problèmes : la Transnistrie et la Gagaouzie, 
(la première plus séparatiste que la seconde). Toutes deux des créations de Moscou, qui refuse de retirer son armée de ces régions. 

A l'Est, en Transnistrie, le long de la rivière Dniepr, on vit à la soviétique et son président clame son attachement à la Russie. 

Mais, c'est vers l'Ouest que penche désormais le seul gouvernement reconnu, celui de la capitale officielle, Chisinau. Une coalition pro-européenne a délogé les communistes du pouvoir et milite pour l'intégration de la Moldavie à l'Union Européenne. 

Pourtant, la lassitude semble avoir gagné les Moldaves qui s’empressent de quitter le pays à la moindre occasion. L'exode touche un quart de la population partie travailler en Russie, en Italie, en Espagne ou en France, un élan facilité par la Roumanie qui délivre les passeports pour entrer légalement en Europe. 
La Moldavie est en train de se dépeupler et bientôt, il n’y aura plus grand monde pour la légitimer sur la carte.

Partagée entre l'Est et l'Ouest, affaiblie par une économie moribonde, séparée d'une partie de son territoire, délaissée par un quart de ses habitants, la Moldavie survivra-t-elle à ses vingt ans d’indépendance ?

Un reportage de Vladimir Vasak, Sébastien Guisset, Cristina Gonta et Florence Touly - ARTE GEIE – France 2011