Maxim Leo, l'invité de Thema

Pays : Allemagne

Tags : Mauerfall, Wiedervereinigung

Son père avait 19 ans quand le mur de Berlin a été construit, Maxim Leo en avait 19 ans quand le mur est tombé. Il est né et a grandi en Allemagne de l’Est observant la croyance de sa mère en ce régime et la méfiance larvée de son père et entre un grand-père résistant et l’autre enrôlé dans l'armée du Reich.

Aujourd’hui écrivain,  scénariste et journaliste au Berliner Zeitung, il a écrit le très remarqué « Histoire d’un allemand de l’Est » paru en France aux Editions Actes Sud, il y raconte les premières années de sa vie en RDA mais aussi les dernières années de la RDA. Andrea Fies l’interroge sur ses origines,  son vécu de l’unification allemande :

Maxime Leo, dans votre chronique familiale « Histoire d’un Allemand de l’est », vous écrivez que la chute du Mur de Berlin a fait de vous un homme originaire d’un pays qui, tout d’un coup, n’existait plus … Comment l’avez-vous vécu ?

 

Ein Mann aus einem Land, das es plötzlich nicht mehr gab...
Votre dernier livre, un roman policier, se déroule aussi à cheval entre l’ouest et l’est. Le personnage central est un commissaire qui, à son retour en Allemagne de l’est, se retrouve confronté à des questions difficiles … 

 

Das aktuelle Buch

Maxim Leo, journaliste au Berliner Zeitung, est né à Berlin-Est en 1970. Il a étudié les sciences politiques à Berlin et à Paris. En 2002, il a reçu le Prix franco-allemand du journalisme, et en 2006, le Prix Theodor Wolf. En 2009, il a publié « Histoire d’un allemand de l’Est », l’histoire de sa propre famille. Maxim Leo vit avec sa femme et ses deux enfants à Berlin.

 

Dernière màj le 8 décembre 2016