|

Macaulay Culkin : Maman, j'veux pas rater ma vie

Pays : États-Unis

Tags : Kino, Hollywood, Kunst

Macaulay Culkin n'est plus le petit garçon candide et innocent de Maman, j'ai raté l'avion. L'acteur a aujourd'hui bien grandi. Il a largué les amarres et coupé les ponts avec Hollywood, pour se consacrer à des projets artistiques tous plus foutraques et expérimentaux les uns que les autres. ARTE Journal l'a rencontré.

En 1990, Macaulay Culkin a 10 ans. L'énorme succès mondial de Maman, j'ai raté l'avion le propulse enfant-acteur le mieux payé de tous les temps. D'autres succès suivent mais en 1994, Macaulay met un terme à sa carrière, ne supportant plus de voir ses parents s'écharper à propos de son compte en banque. Il restera 10 ans sans tourner. Depuis, Mac' a eu quelques fréquentations douteuses et connu quelques dérapages narco-toxiques. Son statut d'icône est resté pérenne, il s'est juste déplacé vers d'autres sphères : Sonic Youth et Harmony Korine hier, Adam Green aujourd'hui, et l'Internationale des Grands Enfants en général).

 

Et Mac' n'en fait qu'à sa tête. Il fomente des reprises potaches des chansons du Velvet Underground et participe au film d'Adam Green, une version foutraque d'Aladdin, réalisée dans des décors en papier mâché. On a le sentiment qu'il prend un malin plaisir à piétiner ce qu'il a pu représenter, à régler des comptes avec ses parents ou avec l'usine à rêves d'Hollywood. Mac' dément et, tel un Bartleby punk, prétend juste ne faire que ce qu'il a envie, sans être assujetti à aucune règle. On ne saurait lui donner tort.

 

Maman, j'veux pas rater ma vie
Maman, j'veux pas rater ma vie Maman, j'veux pas rater ma vie Maman, j'veux pas rater ma vie

 

Dernière màj le 8 décembre 2016