L'Ukraine, pièce maîtresse

Pays : Ukraine

Tags : Europe, géopolitique, Brzezinski, Erler

Les conflits internes ont plongé l’Ukraine dans la guerre civile. Tiraillé entre l'Est et l'Ouest, ce pays est devenu la pièce maîtresse d'un échiquier géopolitique où les grandes puissantes poussent leur pions.

Poids géopolitique de l’Ukraine

Zbigniew Brzezinski, un est géostratège nord-américain. Il est un des experts les plus sollicités pour décrypter la crise ukrainienne. Dans les années 90 déjà il mettait en garde contre la volonté de la Russie de restaurer sa tradition impériale pour redevenir une grande puissance après l’effondrement de son empire.

 

Selon Gernot Erler, député allemand chargé de coordonner les relations avec la Russie, c’est à cette même époque que se développe à Washington cette certitude : c'est par la mise en place d'un pont terrestre eurasiatique dont l'Ukraine fait d'ailleurs partie que le Kremlin pourra restaurer sa puissance. Cette idée a fortement influencé la pensée et la politique américaines durant ces dernières décennies.  Vladimir Poutine n’a d'ailleurs pas caché son intention de créer un espace économique eurasiatique dans l'orbite de Moscou. Il considère l'effondrement de l'Union Soviétique comme la plus grande catastrophe du 20ème siècle, qui a laissé de fortes populations russes en dehors des frontières de ce qui est aujourd'hui la Fédération de Russie. C'est le cas également de nombreuses installations militaires russes comme la flotte de la mer Noire basée à Sebastopol en Crimée. Jusqu'à l'annexion de cette région cette base stratégique pour la Russie se situait donc en Ukraine.

 

Gernot Erler suppose que les mouvements séparatistes à l’Est de l’Ukraine sont encouragés par la Russie. De même que selon lui, les manifestations pro-occidentales sur le Maïdan ont été soutenues par les ONG américaines.  Ce qui d'après Gernot Erler correspondrait au dogme américain selon lequel les pays démocratiques dotés d’une économie de marché libre seraient de meilleurs partenaires et contribueraient par leur stabilité à soutenir les Etats-Unis.

 

L’Ukraine, partenaire commercial L’Ukraine pourtant est au bord du gouffre financier. C'est donc pour l'instant un pays qu'il faut avant tout sauver économiquement, des montagnes de dollars et d'euros seront engloutis avant que ses partenaires puissent profiter de son énorme potentiel. C'est donc à long terme qu'elle pourrait devenir un partenaire commercial important pour l’Europe. Avec ses 45 millions d’habitants et des ressources en pétrole, gaz et charbon, elle attire les investisseurs étrangers. Le sol fertile offre également des conditions idéales pour l’agriculture. Malgré ces atouts, le pays se situe parmi les plus pauvres d’Europe, avec un revenu annuel plafonné à 7400 dollars par habitant. La corruption gangrène l'économie et prive de nombreuses entreprises d’investissements effectifs. Sans compter l'instabilité politique, la perte de la Crimée et l'insurrection sécessionniste dans les régions de l'Est. En février, le gouvernement de transitionestimait qu'il faudrait 35 milliards de dollars pour affronter les deux années à venir. Une aide financière que l’Union européenne a soumise à condition : que le nouveau gouvernement entreprenne les réformes attendues. D'après une étude de l’unité de recherche sur l’Europe de l’est à l’université de Brême, de profondes réformes structurelles sont nécessaires avant d'envisager l’octroi de crédits financiers.

 

 

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016