Emmanuel Macron veut "renforcer le partenariat" avec la Russie

27 mars 2017

 

Lundi 29 mai, l’Europe avait les yeux rivés sur la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. A l’importance de ses enjeux, s’ajoutait la force du symbole : c’est au château de Versailles que le président français a convié son homologue russe, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition "Pierre Le Grand, un tsar en France".

Tout le monde n'a pas apprécié ce signal envoyé au Kremlin, considéré par certains comme "trop bienveillant", car une "grave atteinte aux droits de l’homme" s’est invitée au débat. En Tchétchénie, république musulmane du Caucase russe, les homosexuels sont traqués, arrêtés et parfois même exécutés. (Plus d’informations dans ce dossier). Interpellé par de nombreuses associations à ce propos, le président français était attendu au tournant.

Pendant la campagne présidentielle française, Vladimir Poutine avait misé sur François Fillon, puis s’était rapproché de Marine Le Pen. C’est finalement avec Emmanuel Macron que le président russe doit nouer le dialogue. Alors que l’arrivée au pouvoir d’un parti eurosceptique aurait servi les intérêts de la Russie, comme le montre le documentaire Fans de Poutine, l’élection d’Emmanuel Macron rebat les cartes de la relation entre la Russie et l'Union européenne. 

A l'issue de la rencontre, les deux chefs d'Etat ont annoncé une volonté commune de "renforcer le partenariat" entre leurs deux pays. A propos des droits des personnes LGBT en Tchétchénie, Vladimir Poutine a assuré avoir pris "des mesures visant à faire la vérité complète sur les activités des autorités locales". 

 

(Re)voir le documentaire
Film : "Fans de Poutine"

Pourquoi la Russie de Vladimir Poutine s'applique-t-elle à tisser des liens avec les partis populistes d'extrême droite européens ?

Vox Pop controverse_article_populisme.jpg

L’avenir de l’Europe est-il populiste ?

Podemos, Syriza, Ukip ou encore Jobbik, ces noms vous parlent ?

Politique, Union européenne

(Re)voir le documentaire
Film : "Le populisme à la barre"

Unies dans leur rejet des réfugiés, la Pologne et la Hongrie se font les apôtres de la triade "nation, traditions, valeurs chrétiennes".

home_bigbrother.jpg

Etats-Unis, France : élections présidentielles à vendre

A l'approche de l'élection présidentielle française, faut-il craindre les "social-bots", accusés d'avoir influencé le résultat de l'élection américaine ?

International, Politique

Vox Pop emission_article_populisme.jpg

Les populismes à l’assaut de l’Europe

Enquête en Italie sur les échecs des maires "5 Étoiles", le parti fondé par Beppe Grillo.

Politique, Union européenne