|

Lituanie - Produire halal pour faire face à l'embargo russe ?

Pays : Lituanie

Tags : Embargo russe, Exportation de viande

L'État balte catholique vient d'autoriser l'abattage rituel juif et musulman. Une mesure étonnante mais pas désintéressée...

Qui l'eût cru ? La Lituanie va se lancer dans le business du casher et du halal. L'État balte, qui compte 0, 002 % de juifs et de musulmans, vient d'autoriser l'abattage rituel. Approuvée à une très large majorité par le parlement lituanien, cette nouvelle loi entrera en vigueur dès 2015. Les animaux de boucherie pourront alors être abattus sans être assommés au préalable, conformément aux rites religieux juifs et musulmans.

Nouveaux débouchés commerciaux

Cette mesure, à première vue incongrue dans un pays qui compte plus de 80 % de catholiques, n'est pas tout à fait désintéressée. Depuis l'été, la Russie a décrété un embargo d'un an sur les viandes, les poissons, fruits et légumes et produits laitiers en provenance de l'Union européenne. Une réponse commerciale de Moscou face aux sanctions occidentales prises contre la Russie pour son rôle dans la crise ukrainienne. Depuis, l'instauration de cet embargo, l'économie de la Lituanie est dans la tourmente. Le petit État balte, qui compte la Russie comme principal partenaire commercial, figure actuellement au premier rang des pays les plus vulnérables face à l'embargo. Déjà, la banque centrale de Lituanie a revu sa prévision de croissance à la baisse (de 3,3 % à 2,9 %) pour 2014. Plus que jamais, la Lituanie est à la recherche de nouveaux débouchés commerciaux.

Halal « made in Ukraine »

En légalisant l’abattage halal et casher, la Lituanie espère bien trouver de nouveaux clients auprès desquels écouler sa viande. Vilnius vient en effet d'ouvrir des négociations avec les pays arabes sur les exportations de viande. « Nous sommes aussi en pourparlers avec Israël », s'est félicitée la ministre lituanienne de l'Agriculture, Virginija Baltraitiene. La Lituanie, bientôt spécialisée dans le halal ? Elle s'inspire en tout cas de l'exemple ukrainien. Face aux restrictions commerciales russes, l'Ukraine s'est lancée dans l’élevage et l'exportation de volailles labellisées halal. Son premier débouché : l'Irak où le pays a exporté près de 30 % de ses volailles dans les sept derniers mois. Un business en pleine expansion, notamment à destination des monarchies du Golfe. Voilà de quoi donner des idées à la Lituanie.

Manuel Vicuña

 

Dernière màj le 8 décembre 2016