L’Iran copie-colle-t-elle les réseaux sociaux ?

Pays : Iran

Tags : Tous les internets

En Iran, Instagram, qui rassemble un tiers des internautes du pays, et la messagerie chiffrée Telegram, sont très appréciés. En avril 2018, les autorités iraniennes, qui trouvent les échanges chiffrés peu commodes pour des raisons de sécurité, décident de bloquer Telegram, utilisée par 40 millions d’Iraniens. L’ayatollah Khamenei en personne incite ses abonnés à abandonner ce réseau pour le rejoindre sur des applications, comme Soroush, développée sur le modèle de Telegram (sans le chiffrement). Les start-ups iraniennes sont même subventionnées pour créer des applications qui reprennent tous les codes des réseaux stars.

Le parti pris de _Tous les internets : une conversation avec ceux qui se servent du web pour faire entendre leurs voix.

Revenir à la page d'accueil de Tous les internets.