Liban : frontière sous haute tension

Pays : Liban

Tags : réfugiés syriens, milices armées

A Ras Baalbek, ville perchée de la montagne libanaise à portée de fusil de la frontière syrienne, la communauté chrétienne libanaise avait jusqu'à présent réussi à éviter toute implication dans un conflit qui n’est pas le sien.

Liban : frontière sous haute-tension (extrait)

 

Aujourd’hui, elle ne peut plus rester neutre. Une milice armée a vu le jour pour protéger le village des intrusions de djihadistes.

Samedi 10 mai

18:35

ARTE Reportage

Gaza : le pari de l’unitéLiban : frontière sous haute tensionEuroportrait : Søren Hermansen, DanoisEuroportrait : Regina Gellrich, Allemande

A Ersal, peuplée exclusivement de musulmans sunnites, étouffait déjà sous l'afflux de réfugiés syriens. Aujourd’hui, la ville est devenue la base arrière des combattants de Jabhat el Nosra, l'un des groupes les plus radicaux de la nébuleuse anti Bachar el Assad. Un hôpital clandestin vient même d'ouvrir ses portes, pour soigner les militants islamistes blessés au combat.

A Chebaa, située à 1500m à la pointe de la frontière entre Israël et la Syrie, les réfugiés syriens font appel à des contrebandiers pour les aider à traverser les montagnes rocailleuses qui séparent les deux pays.

Périple le long de la frontière syrienne, du côté libanais ou, trois ans après la guerre, la tension ne cesse de monter… 

De Kamal Redouani, Ranwa Stephan et Cherine Yazbeck - ARTE GEIE / Keep Shooting – France 2014