|

L’Europe soulagée par la victoire de Macron

Pays : France

Tags : Emmanuel Macron, Europe, Présidentielle

Les programmes politiques d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen ne pouvaient pas être plus opposés. Une ligne pro-européenne et sociale libérale pour le premier et la volonté d’en finir avec l’Union européenne en vantant les mérites du protectionnisme pour la seconde. L’élection présidentielle française a donc été interprétée par les chefs d’Etat européens comme le choix des Français pour ou contre l’UE. Cette victoire d’Emmanuel Macron est pour plupart d'entre eux un soulagement. Les eurosceptiques ne perdent pas pour autant espoir et voient dans la progression des scores du FN une promesse pour l’avenir. ARTE Info vous propose un tour d’horizon des réactions européennes.

Les responsables des institutions européennes ont été parmi les premiers à réagir dimanche au résultat du second tour et ont salué cette "victoire" pour l'Europe. A commencer par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour qui les Français ont fait le choix d’un "avenir européen" :

Pour le président du Conseil européen Donald Tusk, les "Français ont choisi la Liberté, l'Egalité, la Fraternité".

Le président du Parlement européen Antonio Tajani compte sur Emmanuel Macron pour "rapprocher [l’Union Européenne] des citoyens"  

Les chefs d’Etat européens ont tour à tour félicité le nouveau président de la République, à commencer par Angela Merkel qui s’est entretenue avec lui le soir même. Pour le porte-parole de la chancelière, cette victoire est  "une victoire pour une Europe forte et unie et pour l'amitié franco-allemande". Le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a jugé que par ce vote la France restait "au cœur de l'Europe". "Vive Macron Président. Une espérance s'élève sur l'Europe", a écrit le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni sur Twitter.   

C’est "une inspiration pour la France et l'Europe" pour le Premier ministre grec Alexis Tsipras -Emmanuel Macron est en faveur d'une restructuration de la dette grecque. "Coopérons en France et en Espagne pour une Europe stable, prospère et plus intégrée", a écrit le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.  

Le Premier ministre belge Charles Michel a affirmé que la victoire d’Emmanuel Macron est le symbole d'"un rejet clair d'un projet de repli dangereux pour l'Europe qui triomphe ce soir". Même constat du Premier ministre néerlandais Mark Rutte pour qui ce résultat est le fruit "d’un choix clairement progressiste et pro-européen"

 

Les eurosceptiques ne perdent pas confiance

Cette large victoire est donc saluée partout en Europe : il n’y a pas eu de Brexit bis. Mais les eurosceptiques ne sont pas pour autant découragés par la défaite de Marine Le Pen. Au contraire : ils félicitent la candidate du Front national pour son score historique. A commencer par Nigel Farage, ancien leader du parti anti-UE Ukip et l'un des principaux artisans de la victoire du oui au référendum sur le Brexit, qui promet aux Français "cinq années d’échecs, d’un pouvoir aux mains de l’UE et de frontières ouvertes". Pour lui, cette élection n’est que partie remise et il prophétise la "victoire de Marine Le Pen en 2022".

En tant que consultant sur la chaine Fox News, il a livré son analyse des résultats à voir ici :

Le député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders, allié de Marine Le Pen, lui a exprimé sa sympathie sur Twitter: "Bien joué quand même @MLP_officiel, des millions de patriotes ont voté pour vous! Vous gagnerez la prochaine fois, et moi aussi !"

 
Poutine appelle à "surmonter la méfiance"

La réaction de Vladimir Poutine était attendue, parce que les relations entre la France et la Russie sont actuellement tendues. Et cela pour plusieurs raisons : le conflit ukrainien qui a entrainé des sanctions économiques sévères imposées par l'UE à Moscou et le dossier syrien qui divise les deux pays. Le président russe a adressé un message de félicitations rendu public par le Kremlin, dans lequel il exhorte Emmanuel Macron à "surmonter la méfiance mutuelle" entre Paris et Moscou de façon à combattre ensemble "la menace croissante du terrorisme et de l'extrémisme violent". Vladimir Poutine a déclaré être prêt "à agir ensemble de façon constructive sur les problèmes bilatéraux, régionaux et mondiaux actuels, se déclarant certain que cela répondrait aux intérêts fondamentaux de la Russie et du peuple français".

Donald Trump de son côté n’a pas tardé comme à son habitude à dégainer un tweet. Même s'il a soutenu Marine Le Pen pendant la campagne, c'est bien un message de félicitations qu'il a adressé à Emmanuel Macron : "Félicitations à Emmanuel Macron pour sa grosse victoire ce soir qui en fait le prochain président de la France. Je suis impatient de travailler avec lui".

 

Dernière màj le 9 mai 2017