Les vérités de Julian Assange

Pays : Royaume-Uni

Tags : Wikileaks, Julian Assange

Le 11 avril dernier, une équipe du collectif d’investigation Slugnews a fait entrer les caméras d’ARTE Reportage dans l’appartement de l’Ambassade d’Équateur à Londres, où Julian Assange est confiné depuis bientôt quatre ans.

 

Les vérités de Julian Assange
Les vérités de Julian Assange Un face-caméra rare, depuis l’Ambassade d’Equateur : Julian Assange aborde des sujets qui font la une. Les vérités de Julian Assange

Dans ce face à face rare, Julian Assange revient sur ce jour de Juin 2015 où Wikileaks a révélé l’espionnage des présidents français et allemands par les grandes oreilles américaines.

Face caméra, il révèle que les services de renseignements français ne l’ont jamais contacté, ni lui, ni Wikileaks pour en savoir plus. Il ajoute : « La France n’est pas capable de protéger sa souveraineté vis-à-vis des Américains. »

Le cyber-activiste aborde également plusieurs sujets qui font la Une de l’actualité : l’après 13 novembre 2015 en France, la création de l’organisation Etat Islamique en Irak ainsi que les Panama Papers, révélés par le consortium international de journalistes ICIJ.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt de la justice suédoise, le co-fondateur du site Wikileaks craint surtout d’être extradé vers les Etats-Unis, où il serait jugé pour avoir publié en ligne des milliers de documents secrets de l’armée et de la diplomatie américaine.
 

De Marina Ladous et Etienne Huver  – ARTE GEIE / Slug News  - France 2016

 

L'interview d'Etienne Huver
L'interview d'Etienne Huver
L'interview d'Etienne Huver L'interview d'Etienne Huver L'interview d'Etienne Huver

Julian Assange
Julian Assange est né en 1971 en Australie. Après le divorce de ses parents il est élevé par sa mère, membre d’une secte New Age. Le jeune Julian vit quelques années d’errance et change régulièrement d’établissement scolaire. C’est pendant l’adolescence qu’il s’intéresse à l’informatique.
Des sites comme ceux de la NASA, les systèmes informatiques du Pentagone et des renseignements américains, font les frais du hacker âgé alors de 17 ans et membre du collectif "International subversives" sous le pseudo Mendax.
Il est poursuivi et arrêté en 1994 et passe deux années sous les verrous. C’est pour bonne conduite qu’il sera finalement libéré. 
En 2006, Assange fonde Wikileaks, une plateforme qui publie des articles politiques, documents à l’appui, pour "participer à l’expression d’une histoire commune". 
En 2010, suite à la publication de documents de l’armée américaine classés "secret défense", WikiLeaks devient mondialement connu.
Poursuivi par la justice américaine, Julian Assange est soupçonné en 2010 d’agression sexuelle en Suède. Après une dizaine de jours d’emprisonnement, il est libéré sous caution fin décembre. 
Redoutant d’être extradé aux USA s’il se présente à la justice suédoise, il se réfugie en 2012 dans l’Ambassade de l’Équateur à Londres dont il n’est pas sorti depuis.