|

Les systèmes fiscaux sont-ils injustes ?

Pays : Union européenne

Tags : déchiffrage, impôts, systèmes fiscaux

Alors que les travaux de Thomas Piketty montrent que l'impôt sur le revenu est régressif pour les plus hauts revenus, la quasi-totalité de l'Europe s'est engagée dans la baisse du taux marginal d'imposition sur le revenu.

infographie systèmes fiscaux injustes

 

Impôt proportionnel, progressif, forfaitaire… Quelles différences ?
 

Un impôt proportionnel taxe les revenus (comme le fait la CSG) ou la consommation (c’est le cas de la TVA) selon un taux unique. Il réduit donc le niveau de vie du contribuable en proportion de ses ressources ou de ses dépenses.

Un impôt progressif découpe le revenu taxé en plusieurs tranches et applique des taux d’imposition de plus en plus forts sur les plus hautes tranches. Ainsi, sur les tranches basses, le taux est faible. Sur les hautes tranches, que seuls les plus riches paient, le taux devient plus fort. Ainsi, lorsque François Hollande proposait d’introduire une taxe à 75 % sur les plus hauts revenus, il ne proposait pas de prélever les trois quarts des revenus des plus riches, mais seulement de taxer à 75 % la tranche supérieure de leurs revenus : ceux supérieurs à un million d’euros. Pour les économistes keynésiens, ce type d’impôt contribue à réduire les inégalités.

Un impôt forfaitaire est une somme fixe, payée indépendamment des ressources des contribuables (redevance audiovisuelle, timbres fiscaux, etc.). C’est un type d’impôt qui aggrave les inégalités car les plus pauvres paient le même nombre d’euros que les plus riches. En proportion de leurs revenus , la dépense est donc plus importante pour eux.

> Pour en savoir plus

 

Dernière màj le 8 décembre 2016