|

Les photos de la semaine

Pays : Monde

Tags : Les photos de la semaine

A la télévision, les images d'actualité défilent à toute vitesse, mais puisque ARTE se veut une chaîne qui prend du recul, qui donne le temps à l'analyse, nous avons décidé d'accorder une fois par semaine une petite place aux photographes et à leurs clichés qui parlent du monde.

18.04

 

 

Porteur de profession, le Népalais Milan Rai, 14 ans, s’accorde une pause sur un sommet rocheux surplombant la ville de Namche Bazar, au nord-est du pays. Son job : transporter des marchandises à flanc de montagne entre cette commune et des hôtels situés à plus haute altitude, le tout pour une trentaine d’euros par mois. Namche Bazar est une étape habituelle des alpinistes souhaitant rejoindre les sommets de la région, dont le mythique Everest fait partie. 

 

A consulter aussi

Une semaine après cet hommage, le Népal est frappé par un séisme qui fait des centaines de morts.

Samedi dernier, des centaines d'alpinistes et de sherpas ont rendu un hommage appuyé à leurs seize compagnons tués le 18 avril 2014 dans une avalanche sur les pentes du toit du monde. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier de l'histoire de l'Everest, qui culmine à 8848 mètres. Le drame avait mis en évidence les risques importants pris par les sherpas, qui parcourent à plusieurs reprises la cascade de glace située au-dessus du camp de base afin de fixer des cordes et assurer ainsi la sécurité des expéditions. Depuis, les conditions de travail de ces derniers ont été améliorées, a reconnu Ang Tsering Sherpa, président de l'association des alpinistes du Népal. Les autorités népalaises ont également changé cette année l'itinéraire d'accès à la cascade de glace. Des médecins seront en outre positionnés sur le tracé et le système de prévisions météo a été renforcé au camp de base.

 

ROBERTO SCHMIDT / AFP 

 

Expired Rights

18.04

 

 

A deux semaines des élections législatives au Royaume-Uni, le 7 mai, la campagne s’accélère. Cette semaine, David Cameron, actuel premier ministre britannique, leader du parti conservateur et candidat à sa propre succession, a participé à Vaisakhi, le festival de la moisson de la communauté sikh, à Gravesend, dans le sud de l’Angleterre. L’ensemble des partis politiques courtisent le vote de ce groupe religieux originaire d’Inde, connu pour être assidu aux urnes. 420 000 Sikhs sont installés au Royaume-Uni et pendant que les autres minorités votent volontiers pour la gauche travailliste, il se dit que les Sikhs sont généralement plus séduits par les conservateurs…

 

PETER MACDIARMID / POOL / AFP 

 

Expired Rights

22.04.

 

 

A consulter aussi 

Notre dossier : Cimetière Méditerranée

Des dizaines de sacs plastique noirs à taille humaine alignés sur une plage, accompagnés d'une couronne mortuaire. Voici la scène qui s’est déroulée ce mercredi à Brighton, sur la côte sud du Royaume-Uni. Pas un nouveau drame de l’immigration, non, mais une opération de l'ONG Amnesty International. Objectif : alerter les citoyens, les autorités britanniques et l’Union européenne sur une tragédie qui a déjà coûté la vie à au moins 1750 êtres humains cette année, dont huit cents rien que le week-end dernier entre les côtes libyennes et italiennes. Jeudi, l'UE s'est réunie lors d'un sommet extraordinaire à Bruxelles. Les Vingt-Huit sont arrivés à un compromis a minima, qui va permettre de renforcer la vigilance dans les eaux méditerranéennes en triplant notamment le budget de Triton, l'opération européenne de surveillance et de sauvetage en mer. Reste à savoir si cela suffira pour mettre fin au drame des milliers de migrants qui tentent la traversée…

 

BEN STANSALL / AFP

 

Expired Rights

23.04.

 

 

Le Chili est en alerte rouge après les deux éruptions, mercredi 22 et jeudi 23 avril, du volcan Calbuco, endormi depuis quarante-trois ans. Situé dans la province de Llanquihue, dans le sud du pays, le volcan a projeté un épais panache de cendres haut de près d'une vingtaine de kilomètres. Les autorités ont décidé l'état d'exception pour catastrophe dans les localités proches du volcan, Puerto Montt et Puerto Varas, et l'armée a donc pris temporairement le contrôle de ces zones. Le périmètre d'évacuation est de vingt kilomètres et concerne cinq mille personnes. "Il n'y a aucun blessé ni disparu" jusqu'à présent, a indiqué le ministre de l'Intérieur.

 

MARTIN BERNETTI / AFP

 

Expired Rights

23.04.

 

 

Un activiste contre les violences xénophobes se présente enchaîné au sein d’une manifestation à Johannesburg. Cette marche dénonce la vague d’agressions commises contre les étrangers en Afrique du Sud depuis plusieurs semaines. Dans ce contexte, le président Jacob Zuma a d’ailleurs décidé de déployer des soldats pour appuyer la police sur certains points chauds. Sept personnes ont trouvé la mort lors de ces événements à travers tout le pays. Cette poussée de fièvre trouve ces racines dans les difficultés économiques qui frappent durement la population qui se retournent contre les ressortissants d’autres pays d’Afrique.

 

GIANLUIGI GUERCIA / AFP

 

Expired Rights

24.04.

 

 

Une femme en pleurs devant les restes du Rana Plaza à Dacca au Bangladesh. Il y a tout juste deux ans, elle perdait un membre de sa famille dans l’effondrement de ce bâtiment qui abritait d’immenses ateliers de confection vestimentaire. Aujourd’hui une manifestation, comprenant plusieurs centaines de survivants,  réclame des dédommagements et des règles de sécurité plus stricte dans ces milliers d’usines. La catastrophe avait fait au moins 1 138 morts et plus de 1 500 blessés, l’un des pires accidents industriels au monde.

 

MUNIR UZ ZAMAN / AFP

 

Expired Rights

24.04.

 

 

A consulter aussi 

Notre dossier Arménie : un génocide en manque de reconnaissance

Des soldats arméniens au garde à vous devant le mémorial aux victimes du génocide arménien à Erevan lors des cérémonies commémoratives du 100ème anniversaire. 1,5 millions d’Arméniens ont été systématiquement massacrés par les Turcs ottomans entre 1915 et 1917, mais Ankara nie les faits. Pour le gouvernement turc ces événements s’apparentent à une guerre civile, il réfute toute volonté d’extermination. L’Arménie poursuit donc son combat pour la reconnaissance de ce génocide. Une vingtaine de pays ont franchi le pas dont la France ou encore la Russie, mais pas les Etats-Unis.

 

KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

 

Expired Rights

 

Dernière màj le 8 décembre 2016