|

Les enfants pauvres de l’Europe

Yourope - mardi, 24 février, 2015 - 07:20

Pays : Allemagne

Tags : Pauvreté infantile, Crise économique

Quand on parle d’enfants pauvres en Europe, que l'on soit Français ou Allemand, on pense inévitablement à la Roumanie, à la Bulgarie, ou encore au Kosovo. C'est vrai, qu'en Roumanie, un tiers des mineurs vit sous le seuil de pauvreté, constat plus que préoccupant. Mais leur nombre dépasse aussi les 30% en Espagne et avoisine les 40% en Grèce.

Samedi 21 février

14:00

Yourope

Les enfants pauvres de l’Europe

Les pays nantis du Nord de l’Europe n’échappent cependant pas à ce fléau. Au Royaume-Uni, on ne compte plus les mères adolescentes condamnées au chômage. Et dans les riches métropoles comme Stockholm ou Berlin, lorsque des parents qui gagnent bien leur vie se séparent, leurs enfants peuvent rapidement sombrer dans la vraie précarité. En Europe, la pauvreté infantile a plus d’un visage. Tour d’horizon d’une triste réalité.

 

 
La bande annonce

 

Yourope ZDF4  Trailer

 

Le sommaire

Dans une Grèce ravagée par la crise, des milliers de parents sans emploi ne parviennent plus à s’occuper de leur progéniture. Les aides sociales – si tant est qu’ils en perçoivent – leur permettent à peine de subvenir à leurs propres besoins. Certains décident de se séparer de leurs enfants et de les placer en orphelinat.

En Roumanie, Vișinel Balan, 27 ans, a grandi dans un orphelinat. A présent, il se bat pour offrir un avenir meilleur aux enfants les plus pauvres.

Lorsqu’on devient adulte prématurément, c’est bien souvent au détriment des études, et la situation financière s’en ressent. Le nombre de mères adolescentes augmente sans cesse, surtout au Royaume-Uni.

Même dans les pays d’Europe considérés comme riches, des enfants sont rongés par la pauvreté. Ici, c’est généralement la séparation des parents qui est la cause du déclin financier. A Berlin, des mères célibataires ont décidé de s’entraider pour que leurs enfants puissent trouver leur place dans la société. 

 

Enfants pauvres de la crise : les nouveaux orphelins en Grèce

 

 

Viktoras Lolos

La mère de Viktoras Lolos est cuisinière à temps plein. Aujourd'hui elle ne parvient plus à s’occuper de lui. L’argent qu’elle gagne lui assure à peine sa propre subsistance. Elle n’a plus d’autre choix que de confier son fils à un orphelinat pendant la journée.

 

 

cuisine sociale en Grèce

Viktoras n’est pas une exception : actuellement, près de 40 % des enfants grecs vivent sous le seuil de pauvreté. Un triste record européen.

 

Notre reportage à Athènes :

 

Invalid Scald ID.

 

Visinel Balan : l’espoir des enfants des rues en Roumanie

 

Des enfants en guenilles, battus, abandonnés : à la fin des années 1980, on découvre d’horribles images des orphelinats roumains. Plus de 100 000 jeunes auraient passé leur enfance dans un orphelinat sous la dictature. Que sont-ils devenus ?

Yourope a rencontré l’un d’eux à Bucarest : Visinel Balan. Il a 27 ans et se bat pour que les enfants des orphelinats aient un meilleur avenir.

 

enfants roumanie

 

Aujourd’hui, l’Etat roumain prend encore en charge près de 60 000 orphelins, souvent abandonnés par des familles frappées d’une pauvreté extrême. Même si les choses se sont améliorées dans les orphelinats depuis l’adhésion du pays à l’Union européenne, ils n’offrent toujours ni soutien individuel, ni perspectives d’avenir aux enfants qu’ils accueillent. Beaucoup d’entre eux ont fait le deuil d’une vie normale. C’est contre ce fléau que Vişinel entend lutter avec son ONG « Desenam viitorul tău » (« dessine ton avenir »).

 

Notre reportage en Roumanie :

 

Invalid Scald ID.

 

Ils nous en disent plus....

Yourope ZDF4 kinder rumänien 1

 

Yourope ZDF4  kinder rumänien 2

Londres : les Teenage Parents

 

Teenage Mum

Alicia a 16 ans et un fils de 3 mois. Elle ne va plus à l’école et reste chez elle pour s’occuper de son enfant dans un logement social qu’elle partage avec sa mère. Elle rêve de reprendre des études et de pouvoir offrir à Nathan un meilleur avenir.

 

 

Juvin and her son

Juvin quant à elle a 23 ans. Mère célibataire, elle vient d’obtenir son diplôme universitaire : un modèle pour toutes les mères adolescentes.

 

Au Royaume-Uni, trop d’adolescentes ont un enfant très jeune. Ce pays enregistre le taux le plus élevé de parents de moins de 20 ans dans toute l’Europe occidentale.

Bien souvent, ces jeunes parents sont eux-mêmes issus d’un milieu défavorisé. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le risque de naître dans la précarité est plus élevé de 63 % pour les enfants de mères adolescentes.

 

Reportage à Londres :

 

Invalid Scald ID.

 

Berlin : parents isolés sous le seuil de pauvreté

 

La pauvreté infantile en Europe est un phénomène relatif : les seuils officiels varient selon les pays. L’un des déclencheurs de la pauvreté, hormis la crise économique, est la séparation des parents, dont le nombre est plus élevé dans le Nord de l’Europe que dans le Sud.

Les divorces sont trois fois plus fréquents en Allemagne qu’en Italie, deux fois plus au Danemark qu’en Espagne. Des quartiers les plus chics de Stockholm, à Copenhague ou à Berlin, les enfants ne sont pas les seules victimes de la pauvreté : leurs mères sont logées à la même enseigne.  

 

Elke à Berlin

Elke, par exemple, au départ parfaite représentante de la classe moyenne : conseillère dans une agence de publicité, mariée et mère d’un petit garçon. A l’été 2014, sa vie prend une sombre tournure : son mariage prend l’eau et, à peine revenue à Berlin après un séjour chez ses parents, elle perd son travail. Le soir, lorsque son fils dort, Elke consulte les offres d’emploi sur Internet. Si elle ne trouve pas de travail rapidement, elle sera obligée de quitter son appartement ancien pour emménager avec son fils dans un logement plus modeste.

 

La pauvreté en Europe : quelques chiffres

 

Yourope ZDF4  Faktencheck

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016