Large victoire surprise pour Cameron

7 mai 2015

Le Premier ministre conservateur britannique David Cameron a créé la surprise en remportant une victoire électorale d’une ampleur inattendue. Malgré les derniers sondages pré-électoraux qui prédisaient un scrutin au coude-à-coude, le leader des Tories rempile pour un second mandat, l'emportant largement devant son opposant travailliste, Ed Miliband.

 

331 sièges pour les Conservateurs, soit trois au-dessus de la majorité requise. Les travaillistes, eux, sont noyés par une vague conservatrice, avec à peine 232 sièges. Mais c’est sans aucun doute en Écosse que le Labour a pris sa plus grande douche. Dans cette région autonome longtemps considérée comme un fief imprenable des travaillistes, les indépendantistes du SNP ont raflé 56 des 59 sièges de députés. En réaction, Ed Miliband a annoncé sa démission de la tête du parti travailliste. Une démission qui en a précédé d'autres. Nick Clegg et Nigel Farage, respectivement têtes du parti libéral-démocrate et du parti europhobe UKIP, ont également annoncé leur démission.

 

Grâce à cette victoire dans le pays, les conservateurs de David Cameron devraient donc poursuivre leur politique de ces cinq dernières années. Ils pourraient également soumettre à référendum en 2017 l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, comme David Cameron l’avait promis aux eurosceptiques.

 

En revanche, même si le parti populiste et europhobe Ukip n'obtient presqu'aucun siège, ces élections le placent comme troisième force politique du pays. Le parti aurait récolté plus de trois millions de voix, soit trois fois plus qu’en 2010. Mais le mode de scrutin des législatives ne lui est guère favorable.

"Britspotting" - Carnet de voyage

A la veille des élections en Grande-Bretagne, nos reporters sont allés sur le terrain pour prendre le pouls des électeurs. Suivez-les dans leur périple grâce à notre carte interactive.

Les élections en Grande-Bretagne Expired Rights

Cameron ou Miliband ?

Retour sur la soirée électorale du 7 mai dans notre live-blog.

Politique, Royaume-Uni

ukip

Ukip, à la peine mais influent

Les législatives en Grande-Bretagne c'est demain. Ukip, le parti populiste et europhobe de Nigel Farage, est à la peine : crédité d'à peine 14% des intentions de vote, il en avait fait près du double lors des européennes en 2014.

Politique

Großbritannien Wahlen Green Party

Les jeunes écologistes ont le vent en poupe

Les écologistes ont gagné en crédibilité ces dernières années et apparaissent comme l'un des rares partis véritablement de gauche. Parmi leurs sympathisants, beaucoup de jeunes. Reste à convaincre ces derniers d'aller voter...

Politique

grande bretagne élections industrie

Etre ou ne pas être en Europe ?

Pour relancer l'économie, les conservateurs prônent une sortie de l'Europe et ont promis un référendum à ce sujet. Pourtant, les industriels qui commercent avec le Vieux continent ne semblent pas vraiment emballés...

Economie

labour

Les travaillistes en campagne

A l'aube du scrutin législatif, conservateurs et travaillistes peinent à se démarquer dans les sondages, alors que de plus en plus d'électeurs déclarent vouloir voter "autre chose"... Nos reporters se sont rendus à Blackpool, au nord-ouest, où ils ont suivi le candidat travailliste en campagne.

Politique

Les forces en présence

Passage en revue des différents protagonistes qui font la scène politique britannique à la veille des élections.

Les partis insolites

Dans une élection il y a bien sûr les partis établis. Et puis il y a les autres : nous vous invitons à découvrir l'Official Monster Raving Loony Party, le capitaine Beany et le Reality Party.

La chambre des communes

La chambre des communes, késako ?

Toutes les semaines, la séance du Premier Ministre est l'occasion d'amusantes joutes verbales.

Politique, Royaume-Uni