|

Les compétitions de football en Europe

Pays : Portugal

Tags : football, UEFA

L’organisation d’événements liés au football est-elle rentable pour les pays européens ? Nos correspondants vous éclairent sur le sujet.

Portugal

Pour accueillir l’Euro en 2004, le Portugal a investi 650 millions d’euros, principalement pour rénover ou construire des stades de football. Mais la facture a explosé, dépassant le milliard d’euros. Or, la moitié des enceintes construites à l’époque sont devenues des poids morts pour les collectivités locales, qui se sont largement endettées pour les édifier. L’ancien ministre de l’Économie Augusto Mateus a d’ailleurs proposé d’en raser certaines pour stopper les frais. À titre d’exemple, le stade d’Aveiro (30 000 places) qui a coûté 94 millions d’euros d’investissement auxquels s’ajoutent des frais d’entretien annuel s’élevant à un million d’euros, a accueilli seulement deux matchs lors de l’Euro 2004. Le Portugal n’a pas connu le boom touristique qu’il espérait, les recettes du secteur n’ayant augmenté que de 0,08 % durant cet évènement.
 


Pologne

La Pologne a investi 26 milliards d’euros pour l’organisation de l’Euro 2012,  dont 500 millions pour la seule construction du stade de Varsovie, dont l’entretien coûte chaque année 10 millions d’euros au pays.
L’Euro 2012 a lourdement pesé sur les comptes publics de la Pologne, qui a consacré 1,3 % de son PIB à l’organisation de la compétition, s’attirant les louanges de l’UEFA (Union des associations européennes de football) et les foudres de ses contempteurs.
Un collectif « Du pain et non des jeux » a même vu le jour pendant le tournoi, recouvrant les murs de graffiti dénonçant la débauche d’argent public. Malgré l’échec économique (1,3 milliards d’euros de recettes seulement), malgré des stades qui désormais sonnent creux, les Polonais conservent un sentiment de fierté d’avoir pu accueillir l’Europe du football. L’UEFA, elle, a salué un tournoi exceptionnel, dont elle a tiré 700 millions de bénéfices, exonérés d’impôts.

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016