|

Les armes légales contre le racisme

Pays : France, Allemagne

Tags : Racisme, loi

L'arsenal juridique allemand pour lutter contre les crimes racistes s’étoffe à nouveau. En France les dernières lois en la matière tentent, elles aussi, de donner les armes à notre démocratie pour punir ces faits. Dans les deux pays, ces dispositions sont finalement assez proches.

La législation allemande sur les sujets du racisme, de la xénophobie et de la dignité humaine est liée à la prise du pouvoir par les nazis entre 1933 et 1945, et à la reconstruction d'une société démocratique après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces expériences se reflètent à la fois dans la Loi fondamentale, ainsi que dans le Paragraphe 130 du Code pénal sanctionnant le discours raciste ou révisionniste.


En France, depuis la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, le préambule de la Constitution de 1946 et la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948, chaque personne a vocation à être protégée contre toute forme de discrimination fondée sur l'origine, la race ou la religion, l'appartenance à une nationalité ou une ethnie. Une protection d'abord sous l'angle de la liberté d'expression, avec la loi de 1881 sur la liberté de la presse, complétée par la loi du 1er juillet 1972, concernant plus largement la libre communication des pensées et opinions. Le nouveau Code Pénal entré en vigueur le 1er mars 1999 crée de nouvelles infractions et renforce la répression des délits racistes.

Dernière màj le 8 décembre 2016