L'éducation prioritaire en France

Pays : France

Tags : France, éducation, ZEP

L'enquête Pisa de l'OCDE sur le niveau des élèves âgés de 15 ans parue en décembre dernier a jeté une lumière crue sur l'enseignement en France. Un élève sur trois inscrits en zone d'éducation prioritaire (les fameuses ZEP nées en 1981) a des performances inférieures à ceux de l'éducation traditionnelle. En clair, le système éducatif français ne parvient pas à gommer les inégalités sociales. Avec sa nouvelle réforme, le gouvernement affirme vouloir changer la donne.

ZEP : plongée dans un collège
LES CHIFFRES 

 

- 1,7 million d'élèves inscrits en ZEP (sur 11,8 millions)
- 18% des écoliers - 20% des collégiens - 2% des lycéens
- 7891 établissements
- 6772 écoles, 1083 collèges, 36 lycées
- 1 milliard d'euros par an

 

LA RÉFORME PEILLON DÈS LA RENTRÉE 2014

 

"La France est devenu le pays le plus inégalitaire du point de vue scolaire, cela appelait un sursaut", a déclaré en janvier le ministre de l'Éducation lors de la présentation de sa réforme. L'objectif que se donne le ministre est de réduire de 30 à 10% l'écart de performance qui sépare les élèves de l'éducation prioritaire des autres.
 

Du temps, de l'argent et de la reconnaissance pour les équipes, davantage de soutien pour les élèves, des lieux d'accueil pour les parents et plus de personnels pour la vie scolaire.

 

100 millions d'euros supplémentaires viennent d'être dégagés par Bercy pour la réforme de l'éducation prioritaire dont l'ensemble des mesures représenterait 350 millions d'euros, mesures qui seront mises en place dès la rentrée 2014 et sur toute l'année 2015.
L'éducation prioritaire nouvelle version sera organisées en réseau, 100 en 2014 puis 350 en 2015.

 

L'effort porte sur les enseignants : doublement de l'actuelle prime mensuelle, du reste très modeste, de 100 euros par mois ; 1h30 de cours en moins par mois pour les professeurs et neuf jours libérés par an pour les professeurs des écoles ; trois jours de formation par an ; tuteur pour les jeunes enseignants et création de postes de coordination ; avancement de carrière et encouragement à rester dans le réseau de l'éducation prioritaire.

 

Soutient plus important aux élèves : développement de l'aide aux devoirs, du soutien méthodologique et tutorat encadrés en petits groupes par des enseignants et assistants d'éducation.

 

Seront créés des lieux d'accueil pour les parents afin de "mieux les associer à la vie de l'école."

 

Aide à la vie scolaire dans les établissements : recrutement de 500 assistants de prévention et de sécurité (APS) pour prévenir les violences scolaires et participer aux gestions de crise. Infirmières et assistant(e) social(e) spécifiquement dédiés aux établissements les plus difficiles.

 

LES RECETTES DU COLLÈGE ROBERT DESNOS D'ORLY DANS LE DÉPARTEMENT DU VAL DE MARNE EN RÉGION PARISIENNE - UN COLLÈGE PILOTE QUI PRÉFIGURE LA REFORME DE L'ÉDUCATION PRIORITAIRE :

 

1. Des innovations pédagogiques portées par de fortes personnalités qui travaillent en équipe sur le long terme :

 

ARTE JOURNAL WEEK-END
 

 

ARTE JOURNAL WEEK-END


2. Le travail social au plus près des enfants et des familles pour éviter les décrochages :

 

ARTE JOURNAL WEEK-END

3. Un encadrement serré de la vie scolaire :

 

ARTE JOURNAL WEEK-END