|

Le séisme au Népal fait plus de 5000 victimes

Pays : Népal

Tags : Nepal, séisme

Samedi 25 avril, le Népal a subi un séisme de magnitude 7,8, le plus fort en 80 ans, dont les répercussions se sont ressenties jusqu'en Inde, en Chine et au Bangladesh. La capitale népalaise, Katmandou, est particulièrement touchée et le bilan humain ne cesse de s'alourdir. Deux jours après le tremblement de terre, les morts se comptaient par centaines à travers tout le territoire, et le nombre de blessés à acheminer vers les hopitaux encore opérationnels explosait. Mais ces chiffres continuent d'augmenter : plus de 5000 morts et au moins autant de blessés, selon un dernier bilan communiqué ce mardi midi...

Notre collaboratrice Laure Siegel​ se trouve actuellement au Népal, voici son récit :

"Durbar Square, centre historique de Katmandou et site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, est presque entièrement détruit. Ses principaux temples se sont effondrés, le palais a d'énormes fissures dans les murs et les maisons autour de la place Newar sont soit des tas de gravats soit sur le point de s'effondrer. Un autre emblème de la ville, la Tour Bhimsen, est également détruite. Juste avant la tombée de la nuit, des milliers de Népalais choqués ont afflué ici pour constater les dégâts. Les habitants prennent des selfies et des photos. Certains pleurent, profondément affectés. Quelques touristes se sont également aventurés ici avec des caméras. L'ambiance est incroyablement sombre. Ce soir, les jardins du Palais Royal vont accueillir les citoyens de Katmandou et les touristes. L'ambassade française conseille de dormir dehors."

 

 

"Des centaines de personnes sont probablement mortes dans plusieurs régions du pays, en particulier à Katmandou et à Pokhara", une ville touristique, a déclaré Krishna Prasad Dhakal, le numéro deux de l'ambassade du Népal.

 

De nombreux édifices se sont effondrés, dont des bâtiments historiques telle la tour de Dharhara (dite aussi Tour Bhimsen) classée au patrimoine de l'UNESCO, qui était ouverte aux visiteurs. Katmandou est ravagée et l'aéroport international n'a que partiellement rouvert, ce qui ne va évidemment pas facilter l'aide internationale.

 

Le tremblement a également déclenché des avalanches meurtrières sur le mont Everest -une semaine pile après les commémorations de l'accident du 18 avril 2014.

 

Dans un communiqué publié par l'Elysée, François Hollande a exprimé "la solidarité de la France aux autorités et au peuple népalais" et a déclaré que la France était prête à "répondre aux demandes de secours et d'assistance" que le Népal pourrait lui adresser.

 

 

 

 

L'auteur et photographe Kashish Das Shrestha témoigne :

 

 

Dernière màj le 12 octobre 2017