|

Le peintre allemand Sigmar Polke exposé au Palazzo Grassi de Venise

Pays : Italie

Tags : Sigmar Polke, Palazzo Grassi, Venise

A l'occasion des dix ans de sa réouverture, le Palazzo Grassi, qui abrite la collection Pinault, présente une exposition sur le peintre allemand Sigmar Polke, décédé en 2010. L'exposition, prévue jusqu’au 6 novembre, marque le trentième anniversaire du Lion d'or reçu par cet artiste majeur à la 42e Biennale de Venise, en 1986.

Les thématiques centrales de l'exposition du Palazzo Grassi sont l'expérimentation alchimique et la conscience politique. L'exposition suit un parcours chronologique à rebours en 90 œuvres provenant de collections publiques et privées, dont la collection Pinault. Elles vont de la fin des années 2000 au début de sa carrière dans les années 1960.

Dans le travail de Sigmar Polke, le thème de l'alchimie se mêle à la dimension politique à travers des références continues au monde contemporain et à l'histoire antique. L'univers créatif de Sigmar Polke est un va-et-vient permanent entre figuration et abstraction, histoire de l'art et échos du présent, construisant ainsi un imaginaire singulier, pluriel et inépuisable. L'exposition, prévue jusqu’au 6 novembre, marque le trentième anniversaire du Lion d'or reçu par cet artiste majeur à la 42ème Biennale de Venise, en 1986.

 

 

L'hommage du Palazzo Grassi à Sigmar Polke
Sigmar Polke au Palazzo Grassi à Venise Sigmar Polke au Palazzo Grassi à Venise Sigmar Polke au Palazzo Grassi à Venise
"Accrochage", plongée minimaliste au coeur de la collection Pinault

Une autre exposition vient d'ouvrir ses portes pour les dix ans de la réouverture du musée, à la Punta della Dogana, dans les anciennes douanes de Venise. "Accrochage" rassemble près de soixante-dix œuvres n’ayant jamais été exposées depuis leur entrée dans la collection Pinault. Vingt des vingt-neuf artistes exposés le sont pour la première fois dans le cadre de cette prestigieuse collection. La commissaire d’exposition Caroline Bourgeois de suivre des lignes directrices, telles les règles d’un jeu, plutôt que de se concentrer sur un thème, une période ou un mouvement artistique. Les tableaux, sculptures et installations issues d’un geste minimal et malgré une apparente simplicité, ont toutes en commun de questionner l’histoire de l’art. Visite guidée en compagnie de Caroline Bourgeois.

 

La collection Pinault à la Punta della Dogana (Bonus)