"Le Meraviglie", halo magique de l'enfance

Pays : France

Tags : Cannes 2014, Cinéma, Festival, Meraviglie, Rohrwacher

Dimanche 18 mai, première projection à Cannes en compétition officielle de la coproduction ZDF/ARTE "Les Merveilles", de la réalisatrice Alice Rohrwacher.

"Le Meraviglie", "les merveilles" en français, est une histoire d’abeilles et de miracles, une fable sur la vie rurale dans l’Italie du nord, racontée avec subtilité à travers le prisme d’une famille post soixante-huitarde germano-italienne. 

 

Dans son deuxième film, en lice pour la Palme d’Or à Cannes, la jeune réalisatrice Alice Rohrwacher aborde la question du passage de l’enfance à l’adolescence  par le biais d’une jeune fille de quinze ans, Gelsomina, l’aînée de quatre sœurs. Dans son premier film, "Corpo Celeste", sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2011, la réalisatrice avait déjà exploré les relations fragiles de deux sœurs face à la croyance à travers le regard de la plus jeune. "Je voulais cette fois-ci raconter l’histoire d’une fille aînée. J’ai bien sûr été très inspirée par ma sœur Alba et la manière dont je la voyais pendant notre enfance."

 

Comme la réalisatrice et sa sœur Alba Rohrwacher, jeune comédienne à succès en Italie qui incarne le rôle de la mère dans le film, la famille de Gelsomina baigne dans la culture italienne du côté maternel, et allemande du côté paternel. La réalisatrice explique l’importance pour elle et pour ses personnages, de cette double identité: "Notre lien le plus fort, c’est que nous sommes ‘hybrides’,  nous appartenons à deux mondes, nous sommes toujours en recherche de quelque chose. Comme un voleur qui serait dos au trésor et qui, ne le voyant pas, continuerait perpétuellement à le chercher."

 

Les films d’Alice Rohrwacher se caractérisent par une mise en scène proche du documentaire. Pour « Les merveilles », le lieu du tournage a été investi par l’équipe des mois à l’avance afin de le rendre vivant : "Nous avons pris le même chemin que la famille : nous avons trouvé une maison, conçu un jardin, amené les animaux. Je crois que la relation très particulière qui a pu naître entre le lieu et les comédiens se voit dans le film. J’aime travailler sur une histoire fictionnelle, une histoire fabriquée avec des personnages qui n’existent pas, mais avec des relations très réelles. Je pense que tout cela, même si c’est de l’ordre de l’invisible, pénètre les images tel un halo magique et peut être perçu dans  le film."

Interview d'Alice Rohrwacher et extraits du film (propos recueillis par Virginie Apiou) :
 
"Les Merveilles" d'Alice Rohrwacher
Synopsis :

Dans un village en Ombrie, c'est la fin de l'été. Gelsomina vit avec ses parents et ses trois jeunes sœurs, dans une ferme délabrée où ils produisent du miel. Volontairement tenues à distance du monde par leur père, qui en prédit la fin proche et prône un rapport privilégié à la nature, les filles grandissent en marge.

Pourtant, les règles strictes qui tiennent la famille ensemble vont être mises à mal par l'arrivée de Martin, un jeune délinquant accueilli dans le cadre d'un programme de réinsertion, et par le tournage du "Village des merveilles", un jeu télévisé qui envahit la région.

 

Casting :

Alexandra Lungu - Gelsomina

Sam Louvyck - Le père de Gelsomina

Alba Rohrwacher - Angelica

Sabine Timoteo – Coco

Luis Huilca – Martin

Monica Bellucci - Milly Catena