|

Le gréviste de la faim Mohamed Allan libéré par Israël

Pays : Israël

Tags : Palestine, Mohamed Allan

La Cour suprême israélienne a levé mercredi 19 août la mesure de détention administrative qui pesait sur le prisonnier palestinien Mohamed Allan, en grève de la faim depuis le 18 juin 2015. Sorti du coma en fin de semaine passée, il a repris conscience mardi et avait fixé immédiatement un ultimatum à Israël : régler son cas en 24 heures, faute de quoi il cesserait de s'hydrater. Il est actuellement en soin intensif à l'hôpital.

Son cas a mobilisé les Palestiniens et embarrassé l'Etat Hébreu : voilà 62 jours que Mohamed Allan, 31 ans, est en grève de la faim. Soupçonné d'avoir préparé des attentats, cet avocat palestinien a été placé en détention administrative, sans chef d’inculpation, en novembre 2014. Même s’il ne s'est jamais vu reprocher aucun crime, l’organisation terroriste "Jihad islamique" le présente comme un de ses membres. Ce mouvement a d’ailleurs prévenu qu'il ne serait plus tenu par la trêve actuelle s'il mourait. Le sort de Mohamed Allan est apparu comme un véritable casse-tête pour le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahou, conscient que sa mort serait susceptible de provoquer une nouvelle flambée de violences..

 

Une grève de la faim qui pose un ultimatum à Israël

La détention administrative
Actuellement, quatre cents Palestiniens sont placés en détention administrative dans les prisons israéliennes, c'est-à-dire sans chef d'inculpation ni jugement. Cette mesure controversée peut être reconduite indéfiniment tous les six mois.

Dernière màj le 8 décembre 2016