Le facteur de Ramallah

Pays : Palestine

Tags : poste

Huit heures du matin au bureau de poste de Ramallah. Un jour comme un autre, ou presque… Depuis trois ans, il flotte comme un parfum de liberté : en 2008, le bureau est définitivement passé sous contrôle palestinien.

Des bureaux déserts, du courrier abandonné, la Poste palestinienne était quasiment inexistante il y a peu de temps encore. Aujourd’hui, grâce à un soutien financier des Etats-Unis, quatre-vingts bureaux de poste dépoussiérés et dotés de nouveaux guichets sont répartis sur l’ensemble du territoire cisjordanien. 

Hussam Musleh est facteur depuis dix ans. Mais, pour la première fois, son patron n’est pas israélien. A 36 ans, Hussam est le doyen parmi ses six collègues facteurs. Une bonhommie assortie de bienveillance en font un facteur de choix. Accueilli chaleureusement par des gens qui attendent une lettre ou un colis, Hussam est fier de son métier et apprécie par-dessus tout le contact humain.

Même si l’administration postale palestinienne est encore loin de pouvoir travailler de manière libre et indépendante, - tout le courrier à destination de Cisjordanie transite par Israël et est contrôlé par Israël -, chaque lettre distribuée constitue à elle seule un symbole de souveraineté territoriale : un code postal à été attribué à la Palestine par les Nations-Unies…

Un reportage de Michael Unger, Emmanuel Royer Nazeeh Mushasha et Jean Bechtold – ARTE GEIE – France 2011 

Dernière màj le 8 décembre 2016