|

Le corps, une œuvre d’art ?

Pays : Croatie

Tags : tatouage, Mode, Art, dermatologie, psychologie

Que ce soit sur le bras, le dos, la cheville ou en travers du visage, les tatouages, piercings, "tongue splits", implants, "brandings" et consorts ont un succès grandissant. C’est une vraie tendance, une nouvelle culture qui émerge. Comment l’expliquer ? D’où vient ce phénomène de masse et jusqu’où ira-t-il ?

Samedi 06 décembre

14:00

Yourope

Le corps, une oeuvre d’art ?

On le sait : les goûts et les couleurs… Ce qui est beau pour les uns peut être le comble de la laideur pour les autres. Dans certains jobs, mieux vaut donc éviter les "ornements corporels". Pourtant, il n’existe aucune réglementation en Europe, pas même au niveau national. Tout dépend du domaine et de l’employeur.

 

La police autrichienne par exemple demande aux candidats qui postulent chez elle de se faire enlever les tatouages qui ne sont pas recouverts par l’uniforme, et les piercings, mis à part les boucles d’oreille, doivent être ôtés avant le service. Les fans du tatouage et du piercing s’exposent encore à d’autres problèmes : l’Allemand Rolf Buchholz - "l’homme le plus piercé du monde" -, s’est ainsi vu refuser l’entrée à Dubaï – trop de métal sur le visage !

 

rolf

 

Le sommaire :

Allemagne : le salon de l'art corporel de Rosenheim en Bavière

Bosnie-Herzégovine : les tatouages traditionnels croates

Ukraine : une poupée manga en chair et en os

 

Ornements, piercings, tatouages - quelques chiffres :

Yourope SWR11 faktencheck

 

Allemagne : Le salon de l'art corporel de Rosenheim en Bavière

 

Notre présentateur, Andreas Korn, a assisté au Festival de l’art corporel de Rosenheim : qu'est-ce qui est tendance aujourd'hui ?

Notre reportage

 

Yourope SWR11 art corporel

 

Bosnie-Herzégovine : les tatouages traditionnels croates

 

Pourquoi cette pratique au juste ? "Parce que je trouve ça beau" est la réponse la plus courante. Mais ne s’agit-il pas aussi de créer un sentiment d’appartenance ? A l’origine, les ornements corporels servaient exactement à cela : on arborait un signe pour montrer qu’on était membre d’un groupe. C’est le sens des motifs chrétiens qui sont très en vogue en ce moment en Croatie : des crucifix, ornements ou symboles chrétiens dont les jeunes Croates raffolent à Zagreb. Des motifs que les tatoueurs vont chercher dans des villages reculés de Bosnie, sur les mains de vieilles Croates chrétiennes. Là-bas, ces tatouages ont une tradition multiséculaire. Ils témoignent de la foi chrétienne que ces Croates en exil affichent ainsi pour se démarquer des musulmans de Bosnie.

Notre reportage :

Invalid Scald ID.

 

Ukraine : une poupée manga en chair et en os

 

manga4

Parfois, c’est le corps tout entier qui devient une parure. C’est le cas par exemple des "living Dolls", ces poupées vivantes. Anastacia est l’une d’elles.

 

manga3

Cette Ukrainienne de 22 ans ne porte aucun tatouage. Mais jamais elle ne sortirait sans être maquillée, sans s’être apprêtée de la tête aux pieds. Une habitude adoptée à l’âge de 15 ans. Grâce à son talent de maquilleuse, elle peut se glisser dans à peu près n’importe quel rôle. Mais le plus clair du temps, elle choisit de ressembler aux filles des mangas japonais. C’est d’ailleurs le surnom que lui donnent les gens d’Odessa : "la manga vivante".

Le tutoriel de maquillage d’Anastacia

Notre reportage en Ukraine :

Invalid Scald ID.

Dernière màj le 8 décembre 2016