|

Le conflit larvé entre Israël et l’UE

Pays : Israël

Tags : conflit israélo-palestinien, union européenne

Israël a de nouveau détruit des structures financées par l’UE en Cisjordanie. Un coup de force destiné à montrer que l’Etat juif compte continuer à exercer sa souveraineté sur la majorité du territoire occupé. L’Union européenne envisage de prendre des sanctions financières.

Les enfants du village de Jubbet Adh Dib, près de Bethléem, ont fait leur rentrée scolaire dans une simple tente. Car leurs salles de classe, des préfabriqués, ont été démontées et confisquées par l’armée israélienne à la fin du mois d’août. Les villageois ont ensuite reçu un ordre militaire leur interdisant de construire dans le secteur. 

Les bâtiments scolaires avaient été financés par l’Union européenne. Dans un mouvement de colère plutôt rare, Bruxelles a condamné les agissements de Tsahal et laissé planer la menace de sanctions financières. Car ce n’est pas la première fois qu’Israël confisque ou détruit des structures payées avec l’argent du contribuable européen. Un traitement réservé aux structures situées en zone C, comme la petite école de Jubbet Adh Dib. 

Le conflit larvé entre Israël et l’UE
Le conflit larvé entre Israël et l’UE Lassée Israël détruire des infrastructures qu'elle a financées, l'UE envisage des sanctions. Le conflit larvé entre Israël et l’UE
Dernière màj le 18 septembre 2017