|

Le commerce d'ivoire au secours de la biodiversité ?

Pays : Afrique Du Sud

Tags : biodiversité, ivoire, Eléphants, rhinocéros

Sauver les espèces sauvages en voie d'extinction, c'est le rôle du Cites, une convention qui se tient tous les trois ans, et qui réunit 182 pays. Elle vient d'ouvrir pour deux semaines à Johannesburg et si des centaines d'espèces, animales ou végétales sont concernées, les  cas du rhinocéros et de l'éléphant sont particulièrement sensibles cette année. En effet, certains pays réclament le droit de commercialiser les stocks de cornes de rhinocéros ou d'ivoires d'éléphant. Le Zimbabwé et la Namibie en particulier demande la possibilité de vendre l'ivoire qu'ils ont réussi à confisquer aux braconniers. Une manne qui leur permettraient de financer la protection du grand mammifère. Cette demande est soutenue par la ministre de l'environnement sud africaine, Edna Molewa. 

 

Les espèces menacées et le commerce de l'Ivoire
Les espèces menacées et le commerce de l'Ivoire Pour financer la protection des espèces menacées, certains pays proposent d'autoriser le commerce de l'ivoire. Les espèces menacées et le commerce de l'Ivoire
Dernière màj le 25 septembre 2016